62423540

  • Sepultures,Incinérateur, etc...

     

    Au conseil communal de Gedine du 28 décembre, suite 1 

    La réglementation des sépultures et une motion contre l’incinérateur de Givet.

     La police des cimetières, c’est 100 articles qui définissent les lois sur les funérailles et sépultures, appliquées sur base  du décret du 6 mars 2009. On y parle d’inhumation, de crémation, de cimetière traditionnel, cinéaire ou intercommunal, d’exhumation, de sépulture. On y définit des mots bien appropriés et on y traite tout ce qui a attrait à une réglementation générale. En le consultant, vous saurez  que toute personne peut, de son vivant, faire connaître ses dernières volontés à sa commune, en déclarant le mode de sépulture souhaitée, la destination des cendres après une crémation, le rite souhaité pour les obsèques. La commune concernée enverra dès le décès, les informations relatives à ces dernières volontés dans la résidence principale de la personne décédée, s’il n’habite plus la commune où il a remis ses dernières volontés. Le règlement vous éclairera sur tout ce que vous souhaitez savoir à ce sujet.

    Le règlement présenté par le bourgmestre et l’échevin Rolin a été approuvé à l’unanimité.

    L’INCINERATEUR

    Comme une suite logique, après avoir parlé cimetière, les édiles se sont penchés sur l’incinérateur de Givet en proposant une motion dans laquelle ils émettent leurs plus vives inquiétudes au sujet de cet incinérateur.

    Dans la motion, il est noté qu’aucune assurance ne peut être donnée quant à l’absence de retombées sur la santé, en considérant  que l’eau distribuée aux Gedinois provient de captages de surface, que les exploitations agricoles constituent une part importante de l’économie sociale et qu’aucune étude n’a été effectuée quant à l’impact sur la chaine alimentaire et l’environnement. Les conseillers se sont positionnés contre ce projet qui prévoit une association de deux entreprises pour installer une usine de traitement de « Rebuts papiers » avec beaucoup de plastic, le tout collecté et provenant de France, Angleterre, Hollande, Belgique... Le dossier pose problème sur les détails des rejets et l’impact sur les captages y est très inquiétant, au point de dénoncer l’aspect très amateur des associations concernées. Tout y a été mal préparé en considérant même que les études sur l’impact de leur procédé industriel ne serait élaboré qu’en fin de construction. Soit un dossier considéré par les conseillers comme mal fait et mal ficelé. Le permis d’exploité est demandé, et des questions tendant à savoir où l’éthique politique se trouve alors que l’usine qui devrait traiter ces matières se trouverait en bordure de frontière.

    L’échevin Marchal a évoqué un possible incident diplomatique pour le cas où ce dossier serait accepté, rappelant la centrale de Chooz en frontière avec notre pays, sans trop se soucier non plus des conséquences à avoir, malgré des exercices franco-belge trop rapides aux yeux du bourgmestre Massinon.

    LES BREVES

    Il était aussi question de réfection de voiries agricoles. Un cahier des charges a été établi pour désigner un auteur de projet qui réalisera un cahier des charges concernant la réfection des voiries agricoles. Les honoraires sont estimés à 3000€.

    Un cahier des charges sera aussi réalisé pour la transformation du hall de la Morie en hall des sports. Des subsides seront sollicités à INFRASPORT. Les travaux relatifs à cette transformation sont estimés  à 690.173€ HTVA.  Le marché se fera par adjudication publique

    Le remplacement de la toiture de l’école communale de Gedinne est estimée à 58.500€ HTVA Un cahier des charges sera établi et le marché se fera par procédure négociée sans publicité, lors du lancement de la procédure. Les travaux seront subventionnés par la communauté française.

    Le renouvellement de la conduite de refoulement du captage du bois d’Auge à Houdremont est estimé à 110.682€ HTVA. Un cahier de charges a été établi et le marché se fera par adjudication publique. (NDLR : Rappelez vous les bulles qui remontaient de l’étang dans lequel la conduite passait à Houdremont)

    Le bâtiment de l’IND Gedinne (ancienne école) passera en bail emphytéotique d’une durée de 42 ans avec l’ « ASBL Œuvres paroissiales de Gedinne » pour une redevance égale à un euro symbolique.

    Le plan triennal 2010/2012 sera modifié : En premier lieu, la création de cheminements en pavés à la rue Gridlet à Gedinne, avec une modification du plan triennal qui sollicite le report de l’investissement en 2012.  Une seconde modification pour la seconde phase de ce cheminement est sollicitée avec des travaux estimés à 122.875€ HTVA

    Ils ont approuvé  la dotation 2012 pour la zone de police Houille Semois avec une part communale de 402.179€, soit une augmentation de 5% par rapport à 2011

     

     

     

     

  • LE BUDGET COMMUNAL 2012

     

     AU CONSEIL COMMUNAL DU 28 DECEMBRE :

     

    BUDGET COMMUNAL 2012

    La note de politique générale du budget 2012 présente 7.853.420€ de recettes et 7.398.637€ de dépenses, soit 454.782€ d’excédent auquel s’ajoute 438.969€ d’exercices antérieurs. Un budget qui dégage un excédent de 900.000€ a commenté le bourgmestre dans sa présentation. « Le fond de réserve ordinaire s’élève à 200.000 € que nous espérons pouvoir débloquer prochainement vu l’évolution des dossiers de réclamation des opérateurs mobiles qui contestent cette taxe suggérée aux communes par la R W ».

    Les recettes communales sont en augmentation avec des ventes de bois estimées à 2.000.000€ soit 300.000€ de mieux, les 2me résidences, c’est 110.000€ supplémentaires et 240.000€ de recettes, mais aussi la régularisation  du calcul de l’intervention provinciale des pompiers qui permet une recette de plus de 230.000€.

    Les dépenses, c’est 1/3 de dépense de personnel, 1 /3 de fonctionnement, 17% de transfert pour les interventions communales (500.000€  au CPAS, 400.000 à la zone de police, 230.000 aux fabriques d’églises, 5% d’augmentation à la Z P à cause de la réforme des pensions des agents statutaires et 10% de solde qui correspond au transfert vers l’extraordinaire. Il s’en suit 3% de remboursements des emprunts communaux. Tout cela dégage en final un boni de 26.251€.

    A l’extraordinaire, le budget s’élève à pratiquement 4.000.000€  dont 75% sont financés sur fonds propres, via des subsides et avec un solde financé par des emprunts communaux.

    Les nouveaux dossiers du budget extraordinaire 2012, c’est 100.000€ pour la réfection de la cogénération, via 100.000€ inscrits en « indemnités et dommages » du budget ordinaire ; 15.000€ pour des travaux à la salle des fêtes de Malvoisin, 10.000 pour la cuisine de la salle de Patignies, 20.000 pour un nouveau toit à la crèche, 25.000 pour la toiture de la chapelle de la gare, 20.000€  pour le chauffage du cercle et autant au chauffage de la tannerie,  110.000 pour un nouveau tracteur voirie, 30.000 pour une camionnette pour le service maçonnerie, 80.000 pour la création de trottoirs autour de la place Languiller et la place des soupirs, 100.000 pour la pose de filets d’eau, 85.000 dans le cadre d’un dossier qui tend à obtenir des subsides pour les voiries agricoles,  30.000 pour la consolidation des fossés au gros bois à Rienne en y installant des éléments préfabriqués, 100.000 pour des pavés à la cour de récréation de l’école de Rienne, 10.000€ pour acheter des défibrillateurs via un marché provincial commun.

    En final de ces inscriptions au niveau du budget extraordinaire, le fond de réserve extraordinaire s’élève à un peu plus de 80.000€.

    Véronique Léonard, représentant la minorité en l’absence de Noël Suray, a parlé  du temps de travail du personnel de surface qui est diminué de plus de 10.000€, de la diminution du mazout de 50.000 et de la surveillance de midi qui voit son budget diminué de 5000€. Elle a terminé en citant plus d’un million d’emprunts l’an dernier et tout autant cette année, en rappelant au bourgmestre sa décision de ne pas faire d’emprunts. Vincent Massinon a répondu qu’on n’avait pas toujours le résultat espéré dans l'octroi des subsides et que ce sont des emprunts reportés d’années en années, dans l'octroi des subsides et déjà prévus dans les années antérieures.

     Le budget a été voté par 7 oui, 2 non et 2 abstentions, 3 conseillers étant absents et une conseillère étant sortie en cour de conseil.

    La suite du conseil communal tout prochainement.

  • Joyeux Noël et Bon Réveillon

    noel 2011.ok 1 .jpg

    JOYEUX NOÊL

    merci à tous.

    Quoi de plus naturel que de vous remercier à l'occasion des fêtes de fin d'année, pour la confiance que vous me faites en visitant le blog de GEDINNE.

    Vous devez maintenant savoir que ce blog n'est autre que le vôtre, celui que vous réalisez en m'envoyant vos documents.

    En décembre, vous serez plus de 6000 visiteurs àavoir rejoints leblog de Gedinne,votre blog.

    Merci à vous.

     

    Pour me contacter:

    dejibe@skynet.be

    d.jb@busmail.net

    061.587118 ou 0475.349106

     

     

     

  • UN POMPIER VEILLE A VENCIMONT

    Les pompiers ont toujours été les héros de tous, petits et grands. A Vencimont, un Gantois se trouvant en seconde résidence dans les hauteur de la campagne du village, a préféré installé un pompier armé d'un imposant extincteur et vêtu de son casque doré, en lieu et place d'une ornementation de fin d'année.Il faut savoir que ce second résident est aussi pompier. Une belle manière pour notre amis Gantois de rendre hommage à nos soldats du feu de Gedinne, en lesmettant à l'honneur comme il se doit.

    pompier garniture nouvel an vencimont (2).jpg

    pompier garniture nouvel an vencimont (4).jpg

     

  • Inauguration à la fourmilière

     

    inaug fourmiliere 2me main 16 dec 2011 (19).jpg

    inaug fourmiliere 2me main 16 dec 2011 (5).jpg

     

    Elles (Les responsables) sont troisprofessionnelles pour faire tourner l'association, avec l'aide de cinq bénévoles pour faire vivre avec toute leur énergie, ce projet  mis sur pied depuis 1985. S'il est né en 85, c'est en 86 qu'il a vu le jour. Un projet qui est devenu réalité depuis bien longtemps pour améliorer la conditionsde vie des enfants et des adultes qui le souhaitent. Les responsables ont en commun la volonté de donner à chacun la dignité et le pouvoir de se nourrir, se vêtir, se soigner ... Le travail des uns correspond aux besoins des autres. C'est l'objectit et la manière de fonctionner de "La Fourmilière", à Gedinne.

     

    inaug fourmiliere 2me main 16 dec 2011 (9).jpg

    inaug fourmiliere 2me main 16 dec 2011 (10).jpg

    inaug fourmiliere 2me main 16 dec 2011 (11).jpg

    Cette association n'a pas toujours été un long fleuve tranquille,elle aconnu des hauts et des bas, il a fallu beaucoup d'énergie et de volonténpour en arriver au résultat actuel.

     

    inaug fourmiliere 2me main 16 dec 2011 (13).jpg

    Ses activités, c'est une école des devoirs encadrée par des bénévoles.

    C'est aussi une brocante permanante grâce à la récupération de meubles et d'objets qui seront rafraichis, rénovés et remis à la disposition de la population demanderesse pour des prix concurentiels.

    C'est également le lavoir qui permet le lavage et le repassage du linge, voir aussi des couettes qui ne rentrnt pas dans votre machine bien qu'elle nécessite de temps à autre un nettoyage.

    Et puis aussi l'Espace Publique Numérique avec ses ordinateurs et les connaissances qu'on peut apporter et donner à ceux qui consultent cet espace, pour mieux comprendre ces machines,quels que soient l'âge, car il n'y a pas d'âge pour apprendre à s'en servir.

    Le magasin de seconde main a pu bénéficier  d'une intervention financiaire grâce à la collaboration de la banque CERA. Cela a permis une rénovation intérieure du magasin avec des penderies neuves et des étals de premier ordre. Cela a permis une présentation nette et identique aux autres magasins, en mettant mieux en valeur ces vêtements qui sont passés par tant de mains réparatrices et rénovatrices pour en arriver à cette nouvelle vie, pour le profit des demandeurs.Et ils sont nombreux!

     

    inaug fourmiliere 2me main 16 dec 2011 (16).jpg

    Tous ces commentaires ont été donnés par Mr DEMEUSE qui représentait le conseil d'administration. Il était accompagné des représentants de la coopérative CERA,dont entr'autre Mr Adam.

     

    La boutique de seconde main sera fermée du 24 décembre au lundi 2 janvier.

     

  • Info ou Intox ? Vrai ou faux ?

    Trois photos, qui n'ont rien à voir avec la commune de Gedinne,

    mais qui appellent au respect de la vitesse

    et qui interpellent.

    Le radar trépied est derrière le sac poubelle et la voiture au fond de l'allée.

    Trucage ou réalité, allez savoir!

     

    Radar Image1.jpg

    Radar Image2.jpg

    radar Image3.jpg

    Reçu sur mon mail et envoyé par un internaute, ces trois photos peuvent être réelle, comme fause. Info ou intox? C'est la question laissée à votre appréciation. Si c'est faux, on peut en rire. Si c'est vrai, le rire devient grinçant.

    A regarder donc, par le bon côté de la lorgnette... pour bien apercevoir les radars

     

  • Incinérateur de Givet : sommes-nous des cobayes ???

    Document de Philippe Alexandre responsable du blog de Wellin.

    Pour voir son blog et tout savoir sur l'actualité Wellinoise : wellin.blogs.sudinfo.be

    ID7130255_smr_givet_tof_190815_H3JH7N_0.JPG.jpg

    Vous avez certainement déjà entendu parler du projet de construction d'un incinérateur industriel expérimental dans la commune de Givet.  Il se situerait exactement sur le parc d'activités de la route de Philippeville, entre Doische, Petit-Doische et Givet. 

    Selon les promoteurs, la société BIONERGIE Val de Meuse, le projet Pointe EnR soutenu par FABRICOM, filiale du groupe Suez, allie une unité de fabrication de combustible à partir de déchets d’imprimerie (plastiques, agrafes, graviers, fibres trop courtes) et une centrale d’incinération cogénérant chaleur et électricité.  L'électricié produite serait revendue préférenciellement à EDF.  La chaleur produite servirait à chauffer des serres qui n'ont pas encore vu le jour (sic!).  Il est à noter que les déchets brûlés, issus de la biomasse selon les promoteurs, seraient ceux qui ont échappé aux autres filières de recyclage.  Ils sont donc potentiellement hautement chargés de produits toxiques.

    Une enquête publique a été diligentée et se terminait vendredi dernier.  On n'en connaît donc pas encore les résultats.  Toutefois, de nombreuses voix se sont fait entendre contre ce projet.  Ainsi, une pétition a réuni plus de 7000 signatures à Givet mais aussi dans les communes belges frontalières (Hastière, Beauraing, Doische).  Un groupe d'opposition à ce projet est très actif sur le territoire de Givet.

    Les gaz de combustions produits rejetteront une moyenne de 4000 tonnes de substances dans l'atmosphère.  Les médecins, français et belges, contactés à ce sujet sont unanimes pour affirmer que ces particules sont hautement nocives pour la santé.

    Les vents dominants (Ouest) enverront ces particules vers les communes belges les plus proches.  Nous savons tous que, à vol d'oiseau, Givet est très proche de Wellin et que les nuages ne connaissent pas les frontières.

    Contactées à ce sujet, les autorités communales, par la voix de Monsieur Closson, nous ont affirmé qu'elles n'avaient reçu aucune information des autorités françaises jusqu'à présent mais  qu'elles comptaient les interroger à ce sujet dans les tous prochains jours, à l'image des autres communes belges frontalières.

    Pour des informations plus précises, je vous invite à consulter les documents ci-dessous.

    Affaire à suivre...

    Résumé du projet : 20110606_Resume_non_technique_general_Projet_PAPERPOWER_G...

    Magazine "Incidence" : http://www.houyet.ecolo.be/IMG/pdf/Incidence_sur_incin-ra...

    Inter-Environnement Wallonie : http://www.iewonline.be/spip.php?article3926

    Ecolo Beauraing : http://www.beauraing.ecolo.be/spip.php?article24

    Tract : Non incinérateur de Givet.jpg

     
  • CINE GEDINNE Une renaissance

     

    inauguration ciné GEDINNE (20).jpg

     

    inauguration ciné GEDINNE 1.jpg

     

    Le député Président Dominique Notte était particulièrement heureux d’avoir atteint un des objectifs de la législature actuelle, qui est la création du nouveau « Ciné Gedinne ». La province de Namur  s’est concentrée sur six priorité d’actions : La santé publique, l’action sociale, le logement, l’économie, l’enseignement, la culture, le tourisme, l’environnement : « Le contrat d’avenir provincial ainsi adopté  exprimait la volonté de renforcer le rôle de la province en ce qui concerne l’appui aux communes, par le biais d’une charte conclue en partenariat avec les 38 communes concernées. »

     

     

     

    inauguration ciné GEDINNE (15).jpg

     

     

     

    inauguration ciné GEDINNE (16).jpg

     

     

     

    inauguration ciné GEDINNE (17).jpg

     

    « D’une étape à l’autre, les autorités communales ont été rencontrées, un questionnaire a été établi pour les 38 bourgmestres afin de cerner leurs attentes, leurs besoins, récolter leurs suggestions et critiques. En mars 2011, c’était le lancement de l’appel à projets. Pour les projets retenus, communes et province ont abordé les aspects techniques et pratiques pour la mise en place d’une réalisation, armés de 2,4 millions d’euros, soit le budget voté pour mener à bien ce projet de charte de partenariat « provinces/communes » »

     

     

    inauguration ciné GEDINNE (2).jpg

     

    C’est ainsi que ce 16 décembre  dernier, la première charte de partenariat  a été signée à Gedinne avec le bourgmestre Vincent Massinon. 35.702€, c’est la somme attribuée à Gedinne. Le cinéma de Gedinne sera intégré  dans le vaste programme  de soutien à la numérisation qui sera mis en place dans l’ensemble du territoire par la province.

    C’est ensuite le bourgmestre Vincent Massinon qui enchaîna sur  la vie communale … « qui est loin d’être un long fleuve tranquille. » parlant d’une salle de réception du cinéma qui est méconnaissable après la transformation subie pour en faire une vitrine la plus complète possible sur les domaines et activités provinciales, faites pour aider, seconder et épauler les communes, dont Gedinne avec le redémarrage du cinéma après ces années d’arrêt. Et de demander en finalité une pensée reconnaissante pour tous ceux qui ont œuvré dans l’activité du cinéma de Gedinne pour permettre d’arriver au résultat de ce jour.

    inauguration ciné GEDINNE (19).jpg

    L’histoire de ce cinéma a commencé en 1920, pour découvrir 90 ans plus tard, qu’il est toujours d’actualié.

    inauguration ciné GEDINNE (20).jpg

    En fin de soirée académique et avant de rejoindre la salle de cinéma pour un court métrage, la commune de Gedinne et la province, ont ensembles  signé « la charte de partenariat entre la province de Namur et la commune de Gedinne. » Et que vive le cinéma.

     

     

  • les pompiers sous eau a gedinne

    GEdinne sous eau 2011 16 décembre (15).jpg

    Pompiers sous eau à Gedinne ce vendredi. Après le mauvais temps et les fortes pluies du jeudi soir et de la nui, la surprise habituelle après ce gendre de temps ne s'est pas fait attendre. Les pompiers ont découvert l'arsenal sous les débordements des eaux  venant de la proche Houille.

     

    GEdinne sous eau 2011 16 décembre (13).jpg

     

    Il leur faudra prendre leur mal en patience et attendre la décrue pour se débarasser de cette inondation. Mais que les habitants se rassurent, rien ne changera dans les secours habituels en ce qui concerne les pompiers. Ils assureront toujours leur service à la population ... les pieds dans l'eau.

    GEdinne sous eau 2011 16 décembre (11).jpg

    GEdinne sous eau 2011 16 décembre (9).jpg

     

     

  • GEDINNE RELANCE LE CINEMAS

     

    réouverture du ciné GEDINNE (10).jpg

    S

    ON CINEMA

    C’est un cinéma tout neuf et tout frais qui ouvrira à nouveau ses portes à Gedinne après nombres d’années de léthargies. Avec l’ouverture du cinéma, une exposition émanant de la province, sera au service de toute une population  qui pourra s’intéresser sur les sujets.

     

    L’EXPOSITION DE LA PROVINCE

    Dans la salle du ré de chaussée qui servait de buvette, une exposition sera ouverte au public. Présentée par la province de Namur, elle montrera tous ses accès à la population en matière de services à recevoir. On y trouvera les soucis qu’on découvre dans ses maisons, le médico-social, les défibrilateurs, l’office provincial agricole avec ses animations pour les enfants… Bref, une exposition qui va à la rencontre des enfants et de la population adulte jusqu’au mardi 20 décembre inclus. Les écoles visiteront l’exposition lundi 19 et mardi 20, sans oublier, à proximité du cinéma, le discobus, le bibliobus, des animations et propositions, souvent méconnues par toute une population.

     

    LE CINEMA

    Depuis que j’ai 18 ans, commente Anne Vandevoorde, je suis dans le cinéma de Gedinne. C’était le samedi et le dimanche, ensuite uniquement le samedi. Julien Collard, qui est projectionniste, a rejoint le site et nous a fait un constat aggravant qui a nécessité un arrêt du cinéma en 2009. La commune a ensuite été sollicitée par un projet de proximité, afin de faire revivre une petite salle, comme cela marche très bien un peu partout en Belgique. La commune a embrayé sur le projet qui a abouti. Une belle aventure qui est en train de se réaliser. »

     

    réouverture du ciné GEDINNE (9).jpg

     

    Ils sont actuellement 8 bénévoles avec de nombreux ouvriers communaux qui ont aidés. Ces bénévoles ont repeint la salle, l’installation sonore a été revue et refaite grâce à des spécialistes adéquats, un nouvel appareil de projection a pris place à côté de l’ancien projecteur qui ne manque toujours pas de souffle et qui est prêt à prendre la relève en cas de défaillance.

    réouverture du ciné GEDINNE (12).jpg

     

    « Relancer le cinéma est tout à fait réalisable par rapport à ce qui existe en Belgique actuellement », poursuit Anne Vandevoorde, qui est persuadée que les gens préfèrent revenir à de la proximité : « on a tout délocalisé vers des  centres commerciaux, mais les gens préféreront le petit magasin de village qui existe toujours pour le besoin de se rencontrer. Ils le feront aussi en allant au cinéma. Même quand le film d’Harry Potter, par exemple, sortait quatre mois plus tard, et bien la salle était remplie 

    réouverture du ciné GEDINNE (15).jpg

     

    L’écran est énorme, son format « scop » sera coupé sur les côtés pour les bandes annonces. Par contre, le film s’étendra sur tout l’écran et le projecteur a été choisi en fonction de cet écran. Les sièges sont neufs, épais, confortables et d’une couleur orange qui tranche dans le noir de la salle obscure comme il se doit. L’écran reste bien sur le meuble principal du cinéma, accommodé d’un son parfait qui vous permet d’entendre arriver l’avion , le train, ou tous autres bruitages  … passant derrière vous et d’un côté à l’autre. Un pur bonheur de technologie.

    126 places sont ainsi disponibles. Aucun problème pour remplir la salle selon l’étude de probabilité. Dix séances semaine pour voir Tintin, Polisse, Twilight Intouchables, happy feet 2 … Il sera possible de venir voir une sortie nationale ici à Gedinne. Plus le public sera assidu et plus les films seront récents. Une continuité de nouveaux films à voir pour un prix unique de 5 euros, toute population adultes ou enfants confondus.

    Bientôt, vraisemblablement en mars prochain,  le cinéma passera au numérique grâce à des subsides à obtenir à la province de Namur pour la numérisation de la salle. « Mais c’est le bon vieux 35mm qui signe la rentrée », commente Anne.

    Julien Collard, le projectionniste : « Nous avons un son identique aux homes cinémas comme à la maison. Le son est en face, il est périphérique, il vient de l’arrière passe à droite et circule. On ne peut mieux. Coté projecteur, les films sont montés et projetés en une fois. La machine passera prochainement en numérique et l’espoir est grand de le voir revivre. »

    Attention! Apéritif musical ouvert à tous le 18 décembre à 11h30.

                    Séance gratuite  le 18 decembre à 15h15 pour voir « Happy Feet 2 »