62423540

26/12/2014

FEU DE CHEMINEE

 

GEDINNE

Feu de cheminée

Un feu de cheminée s’est produit au 22 de la rue de Charleville vendredi à 8h15.  Les pompiers de Gedinne sont intervenus avec un renfort élévateur venu de Beauraing.

Rochefort: spectacles au Centre Culturel

vacances noel.jpg

JS

24/12/2014

DINAPHI FINALITES ET RESOLUTIONS

DINAPHI : PAS TOUS SUR LE MEME PIED

 Dinaphi se profile à l’horizon 2015, les pompiers des différents corps d’incendie choisissent leur statut financier, chacun des corps d’incendie choisissant leur avantage, certains avec le statut financier de la nouvelle zone, d’autres en conservant le statut financier communal actuel.

incendie Monseu Zoning Rochefort 16 juin 2014 STEVE D R  (2).JPG

Lors d’une réunion précédente et récente, les bourgmestres de Dinaphi ont décidé du payement des pompiers de la zone, à savoir 100% en journée/ semaine, 120% en nuit/ semaine. Le dimanche les pompiers toucheront 130% jour et nuit. En ce qui concerne le samedi qui ne peut être payé comme en semaine, les bourgmestres avaient le choix  d’un payement entre 101 et 150%. Ils auraient décidé … 101%.

Cette situation n’est pas véritablement effective, si on considère que les pompiers ne pouvaient pas perdre d’argent avec la réforme. Ceux-ci ont donc eu le choix entre le payement actuel ou le nouveau payement par la zone à dater du 1er janvier 2015.  Le choix se devait d’être décidé et officialisé pour le 31 décembre de cette année.

Il faut aussi savoir qu’il est impossible de statuer actuellement tant que le conseil et le collège de zone ne seront pas mis en place. Rien donc n’est encore acté puisqu’il faudra attendre le 12 janvier  pour officialiser ces mises en fonctions.  Les bourgmestres qui feront partie  du collège de zone y seront désignés, ils voteront ensuite le président et le colonel de zone. Une autre série de nomination dont le directeur financier y sera désigné également. Ce n’est qu’à ce moment qu’il sera possible de statuer. Cette réunion du 12 janvier est ouverte à tout public et se fera à la salle du conseil de la commune de Beauraing dès 9 heures du matin.

 

 

En ce qui concerne le payement minimum et forfaitaire des interventions, c’est la même chose, certains corps d’incendie payent un minimum de 2h et la zone a pris la décision de payer un forfait d’une heure, tout en considérant qu'une heure commencée est entièrement payée.

En conséquence, Beauraing, Ciney et Yvoir conserveraient leur statut financier actuel qui est plus avantageux, tandis que Gedinne se trouverait plus gratifié avec la zone Dinaphi, ces derniers étant rémunérés actuellement à 100%, tous horaires et jours/nuits confondus.

 

 

porte ouverte a Neufchateau 2014 (119).JPG

Une décision commune entre les corps d’incendie serait nécessaire et pourrait faire jurisprudence, si l’on tient compte des différentes sortes de payements suivant les décisions prises par les différents corps d’incendie. Si tel n’est pas le cas, les pompiers auraient un salaire différent d’une commune à l’autre, selon leurs choix, malgré la zone Dinaphi qui les réunit. Et surtout, ne l’oublions pas, il s’agit de pompiers volontaires.

Dans la province, certains pompiers volontaires d’une cinquantaine d’années, voir plus, émettraient déjà un possible de départ, face au ratissage financier qui risque de ne rien leur apporter de mieux.

Il reste encore, comme on peut le voir, de très chaudes et importantes décisions à prendre par les responsables de la zone Dinaphi et les bourgmestres des différentes communes qui la composent, si on veut mettre tout le monde sur le même pied.

Wait and See

Daniel J

Ciné Gedinne du 24/12 AU 1/12015

24-12_01-01.jpg

Annie.jpg

LaFamilleBelier.jpg

LeSelDeLaTerre.jpg

 

Noël au théâtre à Gembes

prince.jpg

théâtre.jpg

« Le prince heureux » est une adaptation sans paroles de la nouvelle d'Oscar Wilde pour un public de plus de 5 ans. Spécifiquement prévu pour un jeu très proche du public.

Entrer dans le monde du prince heureux,  c'est découvrir une symphonie des mains où l'expression visuelle et musicale remplace les mots.
Un cadre intime où chacun vit chez soi, mais où l'arrivée d'un oiseau migrateur risque bien de bousculer les regards de chacun. L'orage passe et de nouvelles histoires d'amitiés se tissent...

Rendez-vous au Cercle St Gérard, rue des écoles, 17b

le vendredi 26 décembre, à 14h et 16h.

JS

21/12/2014

LE BUDGET 2015 DU CPAS

Fidèle à ses habitudes, la présidente du CPAS de Gedinne, Sylviane Simon, a présenté un budget réaliste, muni d’explications générales.

« C’est un budget rigoureusement conforme aux directives de la Région Wallonne » a-t-elle déclaré.

Les dépenses et les recettes à l’ordinaire sont en équilibre à 1.696.666eavec 3% supplémentaires par rapport à l’an dernier (1.644.341€). L’augmentation est due aux traitements, en raison de la circulaire budgétaire qui jugeait bon de prévoir 2% d’augmentation, rectifiée par la suite à 1,5%. Il faut aussi savoir que le budget était déjà bouclé lors de la réception de la seconde info.

L’extraordinaire est en équilibre à 8.001€.

A l’ordinaire, les prévisions des dépenses sont basées sur des pièces justificatives, mais également sur les dépenses de 2014. Le CPAS continue la livraison de 4 stères de bois par ménage et par an, pour autant que les personnes soient en difficultés et se chauffent au bois. Côté mobilité, le « BUS DU BONHEUR » transporte comme toujours les personnes âgées vers le Tilleul le mardi et jeudi , et pour les courses le vendredi et l’approvisionnement en légumes. Il assume le transport scolaire des enfants DE N’IMPORTE QELLE ECOLE, là où le TEC ne passe pas ainsi que pour les trop jeunes enfants non accompagnés. Il en va de même pour l’ATL et l’école des devoirs le mercredi après midi. A ce sujet, il est signalé que le CPAS est en attente de nouvelles de VISIOCOM qui devait renouveler les publicités : La présidente signale : « Le commercial nous a informé qu’il était difficile de remplir toutes les faces du Bus tout en nous proposant un prix de rachat »… « je vous rassure déjà que nous ne mettrons pas un prix élevé, le bus ayant trois ans, il a été bien amorti avec les premières pub. A suivre donc »

Le planing familial atteint sa vitesse de croisière et fonctionne très bien.

Le fonds de réserve à l’extraordinaire, qui s’élevait à 670.295€ au 31 décembre 2014, se chiffre à présent à 20.342€ au budget 2015 après y avoir puisé 100.000€ pour l’ordinaire en évitant ainsi de ne pas trop grever les finances communales.

La dotation communale c’est 670.295€ pour 640.000€ l’an dernier, soit une augmentation de 4,5%

Le CPAS a un fonds de réserves estimé à 7.523€ au 31 décembre 2014 après prélèvement de 8.000€ prévus pour l’achat d’un nouveau photocopieur, ainsi que de vaisselle nécessaire à l’activité des ainés qui n’auront plus à en louer, comme ce fut le cas jusqu’actuellement.

Il ne reste plus qu’une personne occupée par l’article 60 mais plusieurs contrats sont en préparation.

Logement social

Le projet Ila étant abandonné, le CPOAS  entame la procédure d’adjudication des travaux à réaliser à ce bâtiment, étant donné la prime d’amélioration au logement de 75.000€ reçue. Le logement social sera géré par le CPAS.

EN CONCLUSION

2015 n’apportera pas de nouveaux projets. Les services offerts par le CPAS feront le maximum pour la population Gedinnoise, y compris les activités des aînés, soit un spectacle en mars, un barbecue en juin, une excursion en septembre et le goûter traditionnel de Noël en décembre.

« Nous ne devons pas nous lancer à corps perdu dans de nouveaux projet par ces temps de crise, ne sachant pas à quelle sauce nous allons être mangé, rien n’étant top sûr au niveau des subventions. La pauvreté ne va pas aller en s’améliorant, mais nous essayerons d’aider équitablement tous les démunis de notre commune » a terminé la présidente Sylviane Simon.

20/12/2014

Cons com de Gedinne 18 décembre 2014

 

Noël Suray et Xavier Michaux n’étaient pas présents à la réunion du conseil qui s’est donc faite avec 13 conseillers sur 15.

Une première réunion d’une trentaine de minutes réunissait la commune et le CPAS pour sa traditionnelle réunion conjointe annuelle. Nous y reviendront prochainement.

 

DEMISSION DE XAVIER MICHAUX

Le premier point du conseil communal traitait de la démission du chef d’équipe du groupe « L’Equipe », Xavier Michaux. Voir doc précédent sur ce même blog.

 

BUDGET COMMUNAL ORDINAIRE ET EXTRAORDINAIRE 2015

L’ordinaire et l’extraordinaire du budget communal 2015 ont été voté pat 9 voix pour et 4 contre, majorité contre minorité présentes.

Le service ordinaire se solde par un boni de 68.404,17€ à l’exercice propre. Le tableau de synthèse laisse apparaître un boni présumé de 270.452€ pour les exercices antérieurs. Le boni global est de 465.482€ à l’exercice propre. On y trouve 1.033.885€ de subventions, 788.706€ de dette, 16.830€ de boni d’exercice antérieur,1.294.108€ prélevés sur le fonds de réserve extraordinaire.

On lit dans le rapport sur le budget que les recommandations concernant les balises d’investissement fixées  par le gouvernement Wallon ont bien été respectées et que les dépenses d’investissements à couvrir par emprunt à la commune de Gedinne sont limitées à 180€/habitant, ce qui représente 180 X 4.504habitants = 810.720€.

Dans les discussions, la minorité a  retenu le coût du bassin didactique qui passe de 750.000€ à 1.000.000€, ce qui a justifié leur vote négatif au budget 2015.

A ce sujet, le bourgmestre a expliqué que tout a été retravaillé, que ce bassin touche pas mal de personnes et d’enfants des écoles.

On a dérapé vers la cogénération dont on a appris qu’elle ne redémarrera probablement pas, face à la demande incessante de boi pour alimenter la cogénération. Une  étude a été faite entre le bois et la forte baisse des prix du pétrole. Mais aussi et surtout  cet affouage  qui est un besoin réel pour les habitants et qui ne doit pas disparaître. Vincent Massinon et Pierre Rolin ont parlé de remplacement possible de chaudière par deux autres,de bois et de plaquettes qui doivent être sécher à 90%, d’une cogénération trop vorace pour la région et l’impossibilité de stocker ce bois et ces sciures nécessaires et qui ne suivront pas. Rien de bien clair actuellement à ce sujet, si ce n’est que tout est à étudier clairement pour visualiser cet avenir.

Au vote donc, comme dit précédemment, le budget a été voté par 9 voix pour et 4 contre.

 

VENTE DE BOIS DE CHAUFFAGE

En ce qui concerne la vente de bois de chauffage, l’échevin Rolin a proposé une modification de l’article 6, relatif aux procurations.

Désormais, une seule procuration par personne présente à la vente, sera autorisée.

L’article a été modifié comme suit :

« Ne pourront faire offre, que ce soit du premier ou du second tour, que les seules personnes âgées d’au moins 18 ans, présentes dans la salle lors de la vente. Aucune procuration ne  sera acceptée, exception faite pour les personnes pouvant prouver leur incapacité à être présente dans la salle lors des ventes.

Aucune procuration ne sera acceptée, exception faite pour le personnes pouvant prouver leur incapacité à être présente à la vente par la remise-lors de la séance d’djudication- d’un formulaire  « Procuration- Vente de bois d chauffage » complété et signé. Ce formulaire à remplir  peut être retiré préalablement au guichet de l’administration communale.) Ce formulaire sera accompagné d’un certificat médical ou d’une attestation de présence obligatoire au travail délivrée par l’employeur. Une seule procuration par personne est autorisée. »

Le point a reçu l’unanimité des conseillers présents.

 

MAISON DE TOURISME DE L ARDENNE NAMUROISE

Une intervention financière de 3000€ pour l’engagement supplémentaire d’un agent sous statut APE depuis la décision communale du 8 décembre 2009 a été acceptée à l’unanimité et concerne l’accord de la maison du tourisme de mettre des étudiants durant les vacances. Unanimité

 

DOTATION A LA ZONE DE POLICE

La dotation de la commune à la zone de police Houille Semois est de 4466.776€, ce qui représente une augmentation de 5% et une intervention de plus ou moins 25% du budget. Unanimité.

 

F E WILLERZIE

Le budget 2015 de la F E de Willerzie a reçu pour la dernière fois un avis favorable du conseil communal, à l’unanimité. A partir de 2015, ce ne sera plus un avis que les conseillers rendront aux fabriques, mais un vote. La participation communale de 2015 est d 23.200,37€. Avis favorable unanime.

 

IDEFIN FOURITURE D ELECTRICITE

Les conseillers ont pris des décisions au sujet de leur participation au 5me marché de fourniture.

Le 4me marché se termine le 31 décembre 2015 et Idéfin souhaite relancer le 5me le plus tôt possible afin de profiter de conditions de prix plus intéressantes. Le conseil a confirmé  son adhésion à la centrale des marchés constituée par Idéfin ainsi que sa participation. Le conseil a évoqué un gain de 25 à 30 % actuellement depuis le premier marché. Unanimité

 

LE SRI PASSE A DINAPHI EN 2015

Au 1er janvier 2015, le service d’incendie de Gedinne se retrouve transféré à Dinaphi qui constitue une des trois zones de la province de Namur.

Il sera donc transféré à la zone, les emprunts  contractés par la commune :

Soit la part communale de Gedinne pour le financement d’un camion dont le montant de l’emprunt est de 60.185,30€. La dette au 1 janvier 2015 ets de 65.185,30€ et l’échéance finale est le 31 décembre 2025.

Idem pour l’équipement du camion dont l’emprunt est de 14.633,67€ avec la dette au 1er janvier 2015 de 14.633,67€ et son échéance finale au 31 décembre 2025. Unanimité.

La dotation sera basée sur un calcul imposé par le gouverneur, soit 2,7% du budget total, ce qui équivaut à 41€/habitant. Rien ne changerait pour la population Gedinnoise.

En cours de conseil, lors du budget, on apprenait également que 25 à 30% des factures ambulances restaient impayées  par les usagers transportés.

 

Les points demandés par le groupe l’Equipe n’ont pas été acceptés par la majorité, à l’exception de Sylviane Simon qui a voté pour et Julien Grandjean qui s’est abstenu, soit 7 non, 1 abstention et 5 oui. Voir l’article suivant sur ce blog de GEDINNE.

Daniel Jeanbaptiste

 

LES POINTS SUPPL L'EQUIPE 18 decembre 2014

LES POINTS SUPPLEMENTAIRES DE L EQUIPE

 

Deux points supplémentaires ont été déposés par le groupe l’Equipe :

Une motion concernant le projet de partenariat transatlantique sur le commerce et l’investissement entre l’Union Européenne et les Etats Unis d’Amérique, et ses conséquences sur les entités locales.

L’autre point était la déclaration de non application du traité transatlantique sur le commerce et l’investissement entre l’Union Européenne et les Etats Unis d’Amérique sur le territoire de la commune de Gedinne.

 

Véronique Léonard a parlé d cette vaste zone de libre échange, avec des accords non transparents qui ont été pris avec la commission européenne, non démocratiquement élue, poursuivant sur un risque d’abaissement des droits européens au cas où ce traité s’appliquerait. « Les français se rebellent au sujet du culturel. Il faut réaliser une motion pour harmoniser vers le haut et non vers le bas, par protection.  Le traité prévoit un arbitrage externe et ne sait pas vers où on va ».

Le bourgmestre a répondu en commentant d’abord ces motions votées en conseil communal, avec le peu de poids qu’elles représentent. Et de rappeler cette motion votée il y a peu pour modifier l’arrêté royal ayant trait aux premiers départs des services d‘incendie.

En revenant sur la motion de l’Equipe, ce n’est pas du ressort des conseils communaux, mais bien des 28 pays de la CE  et c’est par eux qu’ils sera possible de refuser ce traité, comme ce fut le cas en 2012 avec le traité ACTA.

« Nous avons élu des députés régionaux, fédéraux et européens et c’est aussi pour s’occuper de tels dossiers. Il faut faire confiance en leur travail, tous partis confondus. » a commenté le bourgmestre.

Pour la seconde demande de l’Equipe, il clarifia plus clairement encore son NON : « Il est hors de question que je vote une résolution  annonçant que je n’appliquerai pas d’éventuelles normes imposées par l’Europe, ensuite par l’Etat et/ou la région, que ces normes soient bonnes ou mauvaises. »

La conseillère et présidente du CPAS Sylviane Simon a quant à elle décidé de voter pour la motion, en expliqunt que de communes ont déjà voté cette démarche.

Quant à julien Grandjean, président du conseil communal, sa ligne de conduite, expliqua-t-il, sera de s’abstenir en laissant la défense de notre pays dans les mains de nos mandataires européens.

Le point supplémentaire de l’Equipe a finalement été voté par7 non, 1 abstention et 5 oui.

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
La motion :

Vu la résolution du Parlement européen du 25 novembre 2010 sur les droits de l’Homme et les normes sociales et environnementales dans les accords commerciaux internationaux ;
Considérant que l’Union européenne et les Etats-Unis négocient un vaste accord de libre-échange (TTIP) ;
Considérant que les Etats-Unis n’ont ratifié que deux des huit conventions fondamentales de l’OIT ;
Constatant le manque de transparence du mandat de négociation du TTIP et considérant les possibles conséquences inquiétantes – notamment en termes de concurrence, de normes sociales, environnementales, économiques, sanitaires, agricoles, de propriété intellectuelle, d’exception culturelle ;
Considérant que la Belgique ne doit faire aucune concession sur le principe de l’exception culturelle et doit assurer le respect absolu de la Convention de l’UNESCO sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, adoptée à Paris, le 20 octobre 2005 ;
Considérant l’importance de préserver le niveau de protection des normes sociales, sanitaires et environnementales en vigueur au sein de l’UE et d’assurer leur respect par les entreprises européennes et étrangères opérant sur le marché unique européen ;
Considérant que les accords de libre-échange ne doivent pas se révéler comme des outils utilisés par certains pour assouplir, voire abroger, les législations européennes, nationales, régionales ou communales ;
Considérant que le mécanisme de règlement des différends entre investisseurs et Etats actuellement défendu par les négociateurs de l’accord, créerait une cour arbitrale composée d’experts non élus, devant laquelle les Communes, livrées aux avocats d’affaires, pourraient être directement attaquées par une firme privée. Ce qui signifie que toute espèce de norme – sociale, sanitaire, alimentaire, environnementale ou technique adoptée par un Etat, une Région, une commune, dès lors qu’elle contrarie une firme privée, pourrait être attaquée devant un mécanisme d’arbitrage privé ;
Considérant qu’un tel montage juridique limiterait la capacité des autorités publiques de maintenir des services publics (éducation, santé…), de protéger les droits sociaux, de garantir la protection sociale, de maintenir des activités associatives, sociales, culturelles préservées du marché (menaçant par-là la diversité culturelle et linguistique) ;
Vu le risque pour la commune que le TTIP produise des effets directs ou indirects sur ses missions et sur la gestion des services publics ;
Le Conseil Communal,
Affirme ses craintes quant aux négociations telles qu’actuellement menées dans le cadre du TTIP qui constituent une menace grave pour nos démocraties communales, notamment en matière économique, sociale, sanitaire, environnementale, culturelle ;
Refuse toute tentative de dérégulation de nos normes et toute tentative d’affaiblir le cadre communal, régional, national ou européen notamment en matière sociale, de santé, d’environnement, des travailleurs, des consommateurs et des entreprises ;
Demande aux autorités belges compétentes et concernées d’exiger que les négociations concernant le projet de Partenariat transatlantique sur le Commerce et l’Investissement entre l’Union européenne et les Etats-Unis d’Amérique visent absolument une harmonisation vers le haut, c’est à dire, intégrant les normes les plus élevées, que cela concerne les droits sociaux et à la santé, les droits humains, les dispositifs de protection de l’environnement ou encore la protection des travailleurs et des consommateurs ;
Demande aux autorités belges compétentes que les services publics et d’intérêt général soient absolument préservés du projet de traité ;
Marque sa ferme opposition à toute clause de règlement des différends entre les investisseurs et les autorités publiques ;
Demande aux autorités belges compétentes qu’un large débat sur l’ensemble des accords de libre-échange impliquant la participation de tous les niveaux de pouvoir dont les autorités communales mais aussi les organisations syndicales et associatives représentatives, les organisations socio-professionnelles et les citoyens soit organisé ;
Demande aux autorités belges compétentes de faire pression au niveau européen afin que les négociations sur ce projet de partenariat se fassent dans la plus grande transparence à l’égard des consommateurs et des citoyens

La réponse du bourgmestre

Après cette explication du TTI¨qui me semble fort manichéenne (mais je m'attarderai pas , voici mon opinion sur votre demande
 
1: Vous savez ce que je pense en général des motions votées de temps à autre au conseil communal; du peu de poids qu'elles représentent.
2: Vous me direz que je vous en ai déjà fait voter. Oui, mais pour des points quasi de détails, des points bien précis, propres à notre commune ou à notre région.
Comme ce fut le cas, lors de la dernière motion votée pour essayer de modifier l'arrêté royal ayant trait à au premier départ des services incendie.
3: Dans le cas présent, je pense que l'objet de cette motion n'est pas du ressort des conseils communaux.
Mais bien dans les 28 pays de la CE, des entités régionales, fédérales et européennes qui vont avoir à discuter, amender; accepter et même peut-être refuser ce projet de traité. Car oui, il sera possible aux députés des différents niveaux de pouvoirs de refuser ce traité.
Ce fût le cas en 2012 avec le traité ACTA.
Et donc, je pense que nous avons élus des députés régionaux, fédéraux et européens justement pour s'occuper de tels dossiers. J'ai confiance en leur travail, tous partis démocratiques confondus.
4: Pour la deuxième partie de votre demande, je voterai encore plus clairement contre.
Car il est hors de question que je vote une résolution annonçant que je n'appliquerai pas d'éventuelles nouvelles normes imposées par l'Europe et donc ensuite par l'Etat et/ou la Région.
Que ces normes soient bonnes ou mauvaises.
Au mieux, essayerai-je tant que faire se pourra, de ne pas devoir appliquer des normes désagréables et cela en modifiant tel ou tel dossier.
5: Et donc, pour moi, ce sera 2 x non
6: Pour le reste, je respecterai bien évidemment l'opinion et le vote de chacun de vous;
Et cela d'autant plus si ces votes visent à vous permettre de rester correct et honnête vis-à-vis de vos partis politiques respectifs.
 

19/12/2014

XAVIER MICHAUX DEMISSIONNE

Listel'avenir en équipe 30 mai 2012 (8).jpg

Installation conseil communal de Gedinne 3 dec 2012 (4).JPG

 

 

Xavier Michaux chef de groupe de l’Equipe, démissionne.

 

Lors du conseil communal de Gedinne de ce jeudi 18 décembre, le bourgmestre Massinon a communiqué la démission de Xavier Michaux, chef de groupe de l’EQUIPE, qui a succédé à Noël Suray au début de cette législature.

C’était la troisième absence successive  de Xavier Michaux lors de ce conseil communal de ce jeudi.

Installation conseil communal de Gedinne 3 dec 2012 (22).JPG

« J’ai démissionné pour raisons personnelles, a commenté le conseiller chef de groupe de l’Equipe. Il ne faut voir aucun conflit avec mon groupe, ce que j’ai décidé est un choix d’avenir. En tant que chef d’entreprise, je gère une équipe de 40 personnes, ce qui rend difficile une continuité politique de conseiller et des fonctions politiques future.  Je préfère me consacrer à la famille et quitter la politique communale pour démotivation et choix personnel » Il poursuit avec 8 années d’opposition avec une majorité qui n’est toujours pas ouverte à sa minorité, peu écoutée : « J’ai un sentiment d’impuissance par manque d’ouverture. Mon choix va donc vers une démission, maintenant, et non en fin de mandat, pour ne donner aucun  faux espoir en ce qui concerne une nouvelle reconduction. Je continuerai à soutenir l’Equipe et ses idée. » Il laisse ainsi l’équipe se préparer à une succession valable, dont Bruno Mathieux serait vraisemblablement le prochain membre de son groupe à accéder au conseil communal. » … « Merci à tous les citoyens qui m’ont apporté leur confiance. »

De là à se poser la question sur un nouveau chef de groupe, tout porte à croire que Noëlle Suray pourrait reprendre cette fonction qu’il a déjà connue.

Pour l’heure, laissons à « l’Equipe » le soin de régler elle-même cette affaire qui reste totalement interne.

Daniel Jeanbaptiste

16/12/2014

Ciné Gedinne du 17 au 25 décembre 2014

17-12_25-12.jpg