62423540

G EDINNE CONSEIL COMMUNAL 11 MAI 2017

 

Un conseil communal très calme, avec une rentrée en service et une démission, mais aussi l’absence au conseil de Sylviane Simon, présidente du CPAS.

Notons d’abord la rentrée en service actif de Stéphanie Gendarme qui a tenu à remettre les pendules à l’heure en nous remettant un document précisant sa situation

GEDINNE CONSEIL COMMUNAL 11 MAI 2017

 

.

Notons donc la rentrée en service actif de Stéphanie Gendarme qui a tenu à remettre les pendules à l’heure en nous remettant un document précisant sa situation :

Stéphanie gendarme ok.jpg

« J’ai quitté mon groupe politique au lendemain des élections 2012 à la suite d’une commission concernant les arpents vers où trois membres de la minorité et moi-même étions présents, dont la conseillère la plus ancienne avait claqué la porte au bout de quelques minutes en raison de la froideur des locaux  qui nous accueillaient ; un bon travail avait été réalisé entre la majorité et les deux conseillers restant, représentant la minorité. Malheureusement, lors du vote au conseil communal, il me fut demandé par mon chef de groupe de voter contre ce travail que nous avions effectué, ce qui était totalement abhérant. J’ai donc décidé de prendre mon indépendance par rapport à l’Equipe. »

Elle a ensuite rejoint la majorité quelques mois plus tard en effectuant, poursuit son communiqué, son travail d’opposition dans laquelle elle avait été élue, en se battant pour ses avis, opinions et convictions, dans l’intérêt de la population. « Même si ces débats ne se faisaient pas en public et me valaient parfois des échanges houleux avec le bourgmestre, cela a toujours été fait de manière constructive, positive et avec une écoute attentive. Ajoutant qu’elle a en réunion de pré-conseil, les mêmes droits que les autres conseillers de la majorité. Tout comme les visites sur le terrain qui sont régulièrement effectuées, à son initiative, à celle du bourgmestre ou à la demande d’un autre conseiller communal.

Et la conseillère Stéphanie Gendarme termine :

« En ce qui concerne les points relatifs au personnel et présentés au conseil communal, j’attends le retour de décision prise par la tutelle concernant la validité de ces décisions. Il est certain que si je suis amenée à voter ces points dans un furtur proche, je le ferai de manière objective, en tenant compte de tous les éléments à ma disposition, et dans l’intérêt de la commune en général. »

 

Le premier point de la séance communale concernait la démission de conseillère communale Chantal Bay  du Groupe «Gedinne 2012». Qui sera remplacée par Magali Bihain  suppléante du groupe «Gedinne 2012» et qui a prêté serment entre les mains du bourgmestre Vincent Massinon.

cons com gedinne magali Bihain et Dr Gendarme retour (3).JPG

cons com gedinne magali Bihain et Dr Gendarme retour (6).JPG

hh

Magali Bihain a effectué un premier remplacement en 2007 pour toute une législation. Pour ce soir, c’est un retour aux sources avec de remplacement de Chatal Bay. Fille de Georges Bihain garagiste et petite fille de Jean, connu pour ses prestations en son temps à la Croix Rouge, Magali est assistante sociale et maman de deux enfants.

Il s’en est suivi les reprises des représentations communales effectuées par Chantal Bay :  

Résidence St-Hubert à Bièvre - Pour Etienne Marchal

Ardenne & Lesse - pour Julien Grandjean

Comité de concertation Commune/Cpas – Stéphanie Gendarme

ATL - CCA – par Magali Bihain

Commissions communales par Magali Bihain

CCATM – par Daniel Normand

Opération "Communes Zéro Déchet" - Appel à candidatures

Ratification de la délibération du collège communal du 28 mars 2017 décidant de déposer la candidature de la commune de Gedinne dans le cadre de l'opération "Communes Zéro Déchet".

La candidature de la commune n’a pas été retenue.

SPGE - Protocole d'accord relatif au déplacement des conduites d'eau dans le cadre des travaux d'assainissement et d'égouttage financés par la SPGE  

 

 

Modifications du protocole d'accord signé en date du 28/08/2008. (Protocole annexé). Les principales modifications concernent :

 

-L’application du protocole est étendue au producteur et plus seulement au distributeur d’eau.

-L’article 1 précise mieux que, dans le cadre des échanges d’informations et de la concertation préalable, tant la SPGE que le producteur/distributeur, s’informent mutuellement des projets de chantiers qui les concernent dès que possible.

-Les conventions particulières à signer par les parties dans le cadre de l’application du protocole pour un chantier donné, le sont également par la commune étant donné qu’elle participe au coût des travaux de déplacement, vi

la prise de parts dans le capital de l’OAA suivant les modalités du contrat d’égouttage.

Il s’agit donc de gérér le réseau xistant et à venir, mais zussi savoir qui va payer quoi dans ces propositions, entre propriétaires, communes, producteurs et consommateurs.

Unanimité.

Plan d'Action en faveur de l'Energie Durable – PAED

Selon la convention des maires, les collectivités locales contribuent à 12% des émissions nationales de gaz à effects de serre et agissent indirectement sur plus de 50% de celles-ci, d’où leur implication dans une démarche de sobriété carbone déterminante.

C’est un engagement volontaire lancée par la convention des maires pour respceter et dépasser  l’objectif de l’union européenne qui est de réduire les émissions CO2 de 40% d’ici 2030.

La commune s’est engagée dans la mise en place d’une politique locale Energie Climat POLLEC2.

La politique comprend

La réalisation d’un inventaire des émissions des GES et une estimation générale du potentiel de développement des énergies renouvelables et d’efficiences énergétique au niveau territorial.

L’établissement d’un plan d’action en énergie durable (PAED)

La mise en place d’une commission /cellule POLLEC responsable de la mise en œuvre et du suivi du plan d’action énergie durable.

La définition d’un plan de communication et d’une démarche d’une mobilisation locale participative

La définition d’un plan d’investissement annuel d’au moins 3 ans.

C’est l’ASBL ENERGIE FACREUR 4 qui est chargée de l’accompagner dans cette mise en place

Il s’agit de 14.000 tonnes équivalant de CO2 tout en sachant qu’une tonne représente  environ 400 litres de mazout.

Sont concernés, les sistèmes de chauffage, le renouvellement  de l’isolation des bâtiments, l’évaluation des panneaux photo-voltaïques. Ay départ d’un inventaire, il faut savoir que 51% des logements sont concernés, 37% des transports routiers, 3 à 4% d’émulsion CO2 dont la majorité provient des bâtiments et du Diésel. Le boisestimé à plus pou moins 0% n’est pas impliqué car il pollue 20 fois moins que le mazout.

Pour la commune, il s’agira d’aùéliorer avec des panneaux photos voltaïques, de remplacer 100% d’électricité avec es panneaux solaires,tout en considérant la difficulté  de placer des éoliennes.

Des questions telles que « Quels subsides ? » « Quelles priorités »

Au niveau communal, ce sera cous, a declaré Véronique Léonard,mais aussi  au niveau des travaux pour particuliers. Noël suray parkera de véhicules électriques en matière de trabnsport.

Le bourgmestre mettra le doigt sur des panneaux themostatiques  faciles à gérér pour les bâtiments communaux, et ce en considérant qu’il se trouve un paquet de bâtiments à gérer dans la commune où les consommations mazout devront êtrte controlées.

La point a reçu l’unanimité.

 

 FE de Bourseigne-Vieille - Budget 2017  

Budget et délibération

Voté majorité contre opposition pour l’avis favorable.

 

Comptes 2016 - Tutelle spéciale d'approbation - Prorogation du délai pour statuer – Unanimité.

 

Droit de chasse dans les bois communaux et d'établissements publics

Lot n°24 -  Adjudication publique par soumission

Il s’y trouvait une offre à demi prix. Une nouvelle commission et une nouveau cahier des charges a permis une offre à retenir, avec un prix à l'hectare de 51,17€ 

Adjudicataire : Peter Baert domicilié à Ingelmunster.

Unanimité.

 

Entretien des voiries - Exercice 2017 - Contrats avec le STP

Approuvé à l’unanimité pour un montant de 100.000,00€

 

Maison du Tourisme du Pays de Bouillon en Ardenne –

Intervention financière communale de 5.250€

Noël Suray s’est inquiété de savoir si  la maison du tourisme de Bouillon leur apportera quelques choses. Pour le Bourgmestre, Il nous faut oublier nos idées de clochers.

Unanimité.

 

Daniel Jeanbaptiste

Écrire un commentaire

Optionnel