62423540

cons com GEDINNE 26 octobre 2017

GEDINNE CONSEIL COMMUNAL 26 OCTOBRE 2017

Deux personnes étaient absentes lors de ce conseil du 26 octobre à Gedinne.  Exit donc madame Pascale Lallemand  du groupe l'Equipe et Madame Stéphanie Gendarme conseillère indépendante.

C'est un conseil communal rebondissant qui s'est passé ce jeudi à Gedinne, malgré le petit nombre de point à l'ordre du jour.

C'est d'abord la démission de Stéphanie Gendarme qui préfère se consacrer désormais à sa famille et à sa profession. Elle a décidé de quitter la scène politique en remettant son mandat de conseillère indépendante, ainsi que les mandats y afférant qu'elle assumait au sein du conseil. Elle avait pourtant demandé précédemment le passage en conseil de points supplémentaires à l'ordre du jour, mais vu son absence en séance communale de ce jeudi, le président du conseil Julien Grandjean a signalé que ces points ne pourraient être débattus

On verra donc logiquement le retour de Christophe Léonard, lequel avait déjà effectuer congés de maternité. quelques séances au sein du conseil, en remplacement de Stéphanie Gendarme lors de ses

 

Les subsides aux associations locales ont été revues et examinées par les conseillers. les subsides ont été classifiés et exliqués sur un document qui part de 2016 jusqu'en 2021. Les syndicats d'initiatives de Gedinne et Vencimont recevront chacun 950€ mise à égalité des deux syndicats, le S I de Vencimont passant de 650 à 950€ les foot de Gedinne, Vencimont et Rienne 1615€ (inchangés).

Viendront ensuite les associations classifiées "Sports, enfance et social" qui recevront toutes 400€.

Suivent les associations diverses avec 250€ de subsides. Et ensuite les combattants 640€, fratenelles 165€ et Altéo 760€.Le point a fait l'unanimité.

C'est ensuite le tennis de Gedinne qui occupera les conseillers au sujet de la construction  d'un club house estimé à 155.000 € HTVA au cahier des charges qui sera approuvé à l'unanimité des membres présents avec une adjudication ouverte.

 

La régie communale autonome

On entre ensuite dans le vif du sujet avec la création  d'une régie communale autonome où il était question d voter les statuts, le contrat de gestion, le plan d'entreprise, la prise de participation au capital, la désignation des administrateurs et la désignation des membres du collège des commissaires. Rappelons ici qu'ils étaient 13au lieu de 15 en conseil communal.

 

D'amblée, Noël Suray  emboita le pas au bourgmestre en faisant quelques remarques générales: "C'est difficile à comprendre, nous sommes à moins d'un an des élections, vous disposez de la conclusion de l'expert, concernant le RCA, depuis le 10 novembre 2015, soit depuis 2 ans et c'et maintenant que ça arrive. Il aurait fallu  une info complète pour ce nouvel appareil mais votre document est rébarbatif. J'ai passé des heures à lire et je ne suis pas arrivé au bout. Je propose et souhaite une réunion d'information parce qu'on n'a jamais eu un seul mot de ce travail dont vous vous contentez de nous envoyer des documents bruts.

Véronique Léonard déclara refuser d'entrer dans une régie communale pour récupérer une TVA et dont aucun subside n'a été reçu pour la mettre en rout, sauf pour le hall de la Morie, ajoutant que la TVA est récupérée en hausse de prix pour les habitants de la commune. Nous sommes à 6 mois des nouvelles élections et vous nous coincez avec cela.

Le bourgmestre Massinon précisa qu'il mettait en place une régie communale autonome et qu'il était question de porter le dossier à la TVA pour récupérer ces sommes versées pour les gros investissements. Le bourgmestre tenta vainement de convaincre la minorité du bien fondé de cette Régie Autonome Communale, sans trop y parvenir, en leur expliquant qu'ils mettaient en doute le travail d'une société. Expliquant également que ce concept était loin d'être novateur et qu'il permettait la récupération de la TVA. Les missions respectives concernaient l'exploitation  du hall des sports de la Houille et du hall de la Morie, le camping de la croix Scaille, le bassin didactique  et les Arpents verts et qu'il n'était pas question d'augmentation de tarif. Il est évident que le reproch de la minorité est le manque d'information, face à un dossier datant de 2015 et le peu de temps qu'ils ont eu pour étudier un dossier reçu beaucoup  trop tard ce qui fit dire à la minorité qu'ils s'étaient borné sans un seul mot d'explication depuis deux ans. Véronique Léonard poursuivit en se demandant pourquoi on avait oublié le village de vacance de Vencimont alors qu'il a besoin d'investissements. "changez vos modes de gouvernances" termina-t-elle.

A cela, le bourgmestre a répondu que le village de vacance pourra être ajouté à la régie communale quand on le désirerait, dès qu'un plan quinquennal d'investissement serait établi.

Au passage au vote :

Les statuts, le contrat de Gestion,le plan d'entreprise, l prise de participation au capital ont été voté par 7 oui de la majorité, contre 5 non de la minorité et une abstention de Sylviane Simon.

Concernant la désignation des membres, 4 pour la majorité et 3 pour la minorité, le point a été voté par 7 voix pour et 6 contre (Minorité présente et Sylviane Simon)

Sur ce dernier point, seule la majorité a désigné Magali Bihain, Pierre Lamotte, Vincent Massinon et Julien Grandjean. Quant à la minorité, vu l'absence de Mme Lallemand en vacance, ils se sont abstenus et n'ont donné aucun nom. Ce qui fit dire à la majorité qu'il sera sans doute trop tard pour mener à bien cette création.

"Pour l'heure, il n'y aura pas de Régie Communale Autonome à Gedinne parce que vous ne voulez émettre aucun nom", termina le bourgmestre Massinon.

 

Daniel Jeanbaptiste

 

Écrire un commentaire

Optionnel