62423540

Relais sacré 2017 ... recueillement, discours et message de paix.


Mesdames et Messieurs,
D’année en année, le souvenir des victimes des conflits mondiaux se fait de plus en plus ténu.relais-sacré.jpg
C’est ainsi, le temps fait son œuvre jusque dans la mémoire collective des peuples…
Et c’est bien pour cela qu’il est de notre devoir de raviver régulièrement la flamme du souvenir et d’offrir un peu de notre temps pour perpétuer la mémoire de ceux de nos villages qui ont donné leur vie pour nous offrir un avenir meilleur.
Que resterait-il en effet de leur sacrifice, si nous ne nous retrouvions pas chaque année, rassemblés avec émotion autour de ce flambeau sacré, au pied de ces monuments aux morts sur lesquels les noms de tant de nos concitoyens ont été gravés à tout jamais ?
Sans doute n’en resterait-il pas grand-chose après pas loin de trois générations d’hommes.
Dès lors, si nous voulons que le souvenir de leur sacrifice demeure, si nous voulons que le sacrifice de leur vie continue à porter l’espoir d’une paix universelle, il est essentiel que nous continuions, chacun de nous, à tout moment, d’être des passeurs de mémoire ; que nous n’ayons de cesse de cultiver notre esprit critique, d’analyser le présent à l’aune du passé, de détecter les germes liberticides dans les discours populistes de ceux-là qui prétendent détenir la solution.
Et surtout à apprendre à nos enfants à en faire de même. Car c’est pour eux, pour leur avenir que nous sommes là.
Et leur avenir dépendra de leur éducation. Entre autre de leur éducation à l’histoire des peuples, à la compréhension de ces monstrueux dérapages de l’histoire que furent par exemple les deux derniers conflits mondiaux
Nous nous devons surtout de leur apprendre que ceux-là donc qui prétendent détenir la solution, sont ceux-là même qui un jour risquent de mettre en œuvre « La » solution avec un grand L majuscule; « La solution finale » ou autre monstruosité propre aux régimes fascistes ou communistes d’hier et d’aujourd’hui.
Oui d’aujourd’hui aussi. Car il nous suffit de tourner les yeux vers d’autres coins du globe, nous les connaissons tous, les médias nous les montrent au quotidien, tourner les yeux vers ces régimes forts où la terreur règne en maître, pour nous convaincre que le danger est bien réel ; tapis dans l’ombre ; n’attendant que bien peu de choses pour laisser éclater ce que la nature humaine a de plus noir.
Oui, soyons vigilants. Mais surtout, apprenons à nos enfants à être vigilants.
Ne leur occultons pas notre passé. Apprenons-leur à le connaître.
Pour qu’eux aussi deviennent des sentinelles de la mémoire, des gardiens et messagers de la paix.
Oui, Mesdames et Messieurs, oeuvrons pour la Paix, avec et pour nos enfants, avec force et détermination ; et cela en la mémoire de ceux dont nous honorons la mémoire ce matin. 
Pour eux et pour nos enfants, au nom de notre commune, je vous en suis reconnaissant.


Vincent Massinon, Bourgmestre, Gedinne, le 5 novembre 2017

Écrire un commentaire

Optionnel