62423540

cons comm gedinne 7 novembre 2018

GEDINNE CONSEIL COMMUNAL DU 7 NOVEMBRE 2018

Un dernier conseil communal avant de redémarrer avec les nouveaux élus.

Et ils étaient tous présents à ce conseil d’octobre où la majorité des points étaient les fabriques d’églises de la commune, fidèles à l’échevin Pierre Rolin à qui revenait la nécessité de remettre de l’ordre dans les fabriques, dont pas mal d’entre elles ont à nouveau été réformées, afin d’éviter toutes situations hors la loi et remettre tout dans la légalité.

Information

Ils ont d’abord pris connaissance des arrêtés de Valérie De Bue, ministre des pouvoirs locaux, du logement et des infrastructures sportives. La ministre a approuvé les comptes 2017 et les modifications  budgétaires N)3 de l’exercice 2018.

Les états de martelage 2019 ont été approuvés avec un supplément . Il s’agit du peuplement d’épicéas attaqués en partie par les scolytes, ce qui fait que l’exploitation a été anticipée, soit un complément supplémentaire de 11.599,55€. Des ventes de gré à gré sont  prévues avec accord DNF jusqu’au 18 octobre 2018

Une intervention financière de 2.687,58€  a été acceptée pour la maison du tourisme du pays de Bouillon en Ardenne.

Une intervention communale pour la résidence Saint Hubert  de Bièvre , de l’ordre de 13.333,33€ a été approuvée.

La distribution d’eau exercice 2019 a été modifiée. Le dernier plan comptable détermine un coût vérité pour l’eau, au montant de 2,37€ htva au M3. Le CVD appliqué depuis 2016 s’élève à 2,23€.

En ce qui concerne la redevance, la première tranche  de 0 à 30m3 sera de 0,5 x 2,37E HTVA ajouté du fonds social de l’eau. La 2me tranche de 30 à 5000m3 sera de 2,37€ HTVA + CVA + fonds social de l’eau.

Les taxes communales sur les secondes résidences exercice 2019 étaient proposées à 640€ à dater du 1er janvier 2019 alors que la taxe appliquée depuis 2014 était de 500e, soit une augmentation de 140€. Le point a été rejeté par la minorité sortante, et l’appui de Sylviane Simon, mettant ainsi le groupe Massinon en minorité, soit 7 voix pour et 8 voix contre.

Les fabriques d'église 

15 autres points faisaient état comme expliqué précédemment, des fabrique d’églises du grand Gedinne dont les édiles étaient bien décidé depuis longtemps déjà, à apurer cette situation souvent inconfortable, en remettant les chiffres dans la légalité la plus stricte :

Les budgets de fabrique d’église prévoyaient sur les documents de délibération un temps de travail de la comptable de 1h23 minutes par fabrique et par semaine. Or, la charge de travail était trop élevée pour ce timing .

L’Equipe a donc réitéré la demande pour que ce temps passe à 2 heures par fabrique et par semaine . L’échevin du culte, Pierre Rolin, qui était sur le sujet depuis longtemps, prêt à en finir une fois pour tout avec les Fabriques d'église qu'il fallait réarranger et remettre une fois pour toute sur des bonnes bases, s'est dit satisfait après de nombreuses tractations et décisions, pour terminer et mener à bien, cette énième décision. L

La modification a été actée lors du conseil communal, à l'unanimité des conseillers.

Le point supplémentaire du groupe l'Equipe.

Un point complémentaire a été ajouté par l’Equipe . Il concernait la priorité accordée au Bep ,intercommunale publique de collecte des déchets pour la collecte  des déchets ménagers car certains opérateurs privés sont intéressés pour collecter les produits qui rapportent le plus comme les métaux, l’huile ,le papier, les pièces informatiques, négligeant ce qui coûte et le laissant à charge du contribuable .

Véronique Léonard a été interpellée lors d’un Ca du Bep par le fait que la commune de Gedinne n’avait pas donné suite à un courrier de l’union des villes et communes et du Bep demandant à la commune d’adapter le règlement communal pour assurer la gestion publique des déchets envers des opérateurs privés uniquement soucieux du profit  et qui agiraient sans précautions pour l’environnement. La délibération prévoit un règlement communal qui indique que la collecte est organisée exclusivement par la commune  . Par dérogation, les opérateurs  privés qui veut collecter des déchets ménagers doivent demander une autorisation préalable au collège communal et indiquer par un plan la manière dont cette collecte aurait lieu .  Ce projet de délibération a repris le modèle proposé par l’union des villes et communes . Ce point a été adopté à l’unanimité

Finalement, c'est Julien Grandjean, président du conseil communal Gedinnois, qui a pris la parole pour remercier, tous les conseillers présents, qu'ils restent ou qu'ils partent, expliquant dans son discours de fin de conseil et de législature, que tout le monde s'est finalement bien entendu, même si parfois il y avait des hauts et des bas. Merci à tous termina-t-il. Prochainement, vous aurez un nouveau président de conseil communal, en l'occurrence, il devrait s'agir de Pierre Lamotte, à partir du 3 décembre prochain. 

Daniel Jeanbaptiste

 

Écrire un commentaire

Optionnel