62423540

- Page 2

  • 3ème Marche des Trappistes

    Dimanche 16 avril, à Louette-Saint-Pierre

    SONGBA Fête ses 10 ans !

    Départ de 11h à 15h pour une marche de 8 km avec 6 arrêts dégustation des Trappistes belges.
    Découverte d'autres Trappistes à l'arrivée.
    Ambiance assurée: concerts à partir de 16h
    Petite restauration

    Et... Surprise Sttellla en concert !

    Tarifs :

    Pass Trappistes ou bulles + concerts: 14€ prévente - 17€ sur place.

    Pass sans alcool + concerts: 12€ prévente - 14€ sur place

    Pass enfant: 5€

    Concerts à partir de 16h: 10€

    Pour les préventes, verser la somme due sur le compte de Song-Ba

    BE18 7512 0480 8365 avec en référence le nom et le nombre de type de Pass.


    https://www.facebook.com/events/153522815163357/

     

    Song-Ba, c'est quoi ???

    Song-Ba, c'est cela: http://www.songba.be/

    sonba.jpg

    stell.jpg

    JFK

  • CONS COM DAVERDISSE 2me partie

    Le point supplémentaire de la majorité à DAVERDISSE

     

    Coup de Gueule !

     

    Avec la commission parlementaire actuelle, personne ne peut plus ignorer le scandale de l’absence de certains mandataires aux réunions des conseils et assemblées d’asbl et autres intercommunales.

     

    Il y a une dizaine d’années, je me suis permis un lien qui n’avait pas été très apprécié par le pouvoir en place entre la gestion de notre commune et l’affaire dite de la « carolo », où toutes proportions gardées l’estompement de la norme dans l’utilisation de certains biens communaux ne me faisait pas rire du tout !

     

    Et bien rebelote, avec Publifin, cette fois-ci au sujet des mandataires qui n’assument pas leur(s) mandat(s) et ne vont pas aux réunions auxquelles ils sont convoqués.

     

    Si Christian avait été présent, je lui aurais demandé où il était mercredi dernier au

    soir ?  

    Parce qu’il y avait une importante réunion de CLDR avec invitation aux riverains.

    Un projet trans-communal de plus d’un million et demi d’euros a été présenté et approuvé.

    Pas un représentant de la minorité.

    Et pourtant, comme c’était ouvert au public, il pouvait facilement envoyer quelqu’un pour se faire représenter ou au minimum être informé du projet.

    C’était l’étape la plus importante puisqu’on a discuté en détail du projet. Une opportunité de faire entendre sa voix, de proposer et d’amender sur le projet.

    On peut le prendre de manière positive en se disant que vous faites une confiance aveugle au Collège, mais sérieusement, ça le fait pas ! Et dire qu’en début de législature, le quorum de présence de la CLDR a été augmenté à votre demande. Cela fait maintenant plusieurs réunions que ce quorum de présence est atteint de justesse, on a déjà failli devoir reconvoquer de votre faute avec les surcoûts d’organisation et retard dans les projets que cela aurait engendré.

     

    En parlant de quorum : David, tu faisais quoi lundi dernier en début de soirée ?

    Parce qu’il y avait une assemblée générale du GAL ! Une association qui sert à développer des projets sur une série de thématiques proches des préoccupations des habitants. Mais pas dans tes préoccupations à toi apparemment.

    Comme il y avait une modification statutaire, il ne fallait pas 50%, mais bien 2/3 de présences pour obtenir le quorum et pouvoir voter. Ce qui est toujours très compliqué à obtenir.

    D’ailleurs, sauf erreur de ma part, tu as été contacté en direct par la coordinatrice, ce qui est très rare et prouve de l’importance d’être présent ou représenté à cette réunion. Et donc tu y étais attendu ! Et quoi ? ni présent, ni même excusé… pas un mail, pas un sms, même pas une procuration alors que le formulaire t’avait été envoyé par mail.

     

    Première AG et tu commences déjà dans la lignée que suit votre groupe politique depuis de trop nombreuses années. Pas de présence aux réunions (donc aucun respect pour vos électeurs), même pas la politesse d’excuser son absence (donc aucun respect pour vos collègues des autres communes et opérateurs privés) et surtout pire, même pas capable de remplir une procuration… là, ce n’est plus un manque de respect, c’est carrément du sabotage vis-à-vis du travail effectué par le personnel des différentes associations et intercommunales.

     

    Je vous avais prévenus lors de la répartition des mandats de votre prédécesseur, mais apparemment cela n’a pas suffit, d’où ce « coup de gueule ». Nous serons évidemment attentifs aux prochaines assemblées générales en juin. Et ne vous cherchez pas d’excuses, travaillant dans le secteur public, vous avez tous des possibilités de congés politiques pour y assister. Alors que personnellement (et je ne suis pas le seul), je n’en ai jamais disposé. J’ai toujours dû m’organiser professionnellement, récupérer mon temps de travail sur mes soirées et mes week-ends, mais j’ai représenté notre commune à plus de 90% des assemblées générales, réunions d’asbl, entités subordonnées, conseils d’administration, etc… depuis 10 ans !

     

    David, ton taux de participation aux AG pour les mandats hérités après la démission de ton prédécesseur est actuellement de 0% ! ce ne sera donc pas difficile de s’améliorer.

     

    Sachez aussi, que si vous disposez de vos congés politiques nous le saurons, le monde est petit. Et donc, s’il vous plaît, utilisez-les à bon escient. Lors de la législature précédente, à notre retour d’assemblée générale pendant la bonne saison, combien de fois n’avons-nous pas aperçu Jean-Luc, alors échevin, tondre des pelouses pendant que notre groupe politique représentait la commune en réunion. Avec tout ce qu’on lit dans la presse, il serait plus que temps que vous commenciez à assumer vos mandats !

     

    Après ce qui ressemble une mise en garde, lue par le bourgmestre en séance publique, un débat et des explications sont forcément sorties, en guise de justification des conseillers cités. David expliqua l’impossibilité d’assister quand on ne peut laisser un village sans eau, ajoutant que tout a été fait dans la logique des choses. Et quand au GAL, la convocation a été envoyée à l’ancienne adresse.

    Le bourgmestre leur signala que Daverdisse semblait être pénalisée

    L’échevine Stéphanie Grégoire s’est étonnée qu’on lui demande en réunion, qui elle représentait poursuivant que, pour certaines assemblées, c’était une toute première fois qu’on voyait quelqu’un de Daverdisse. Et le bourgmestre de clôturer le point : Il est important de dire que tout le monde doit travailler dans le bon sens.

  • Le coq d'église de willerzie remis en place

    WILLERZIE (GEDINNE)

    Le coq à nouveau sur son clocher

     

    Willerzie remise du cocq au clocher (22).JPG

    L’église a récupéré son coq ce samedi 1er avril.

    willerzie remise du cocq 1 avril 2017 (4).JPG

     

    Willerzie remise du cocq au clocher (2).JPG

    C'est Dimitri Vériter, de la société Vériter de Bellefontaine (Bièvre) qui a réinstallé le coq sur la clocher de l'église de Willerzie. Une véritable prouesse, même pour des pros.

    Willerzie remise du cocq au clocher (4).JPG

    Willerzie remise du cocq au clocher (7).JPG

    Il était 9h samedi matin quand le coq de l’église de willerzie a été remis en place pour parader à plus de 35 mètres de haut, ce qui termine ainsi les travaux de rénovation de l’église.

    Willerzie remise du cocq au clocher (13).JPG

    Les 4 cadrans fichus ont été réparés et rénovés et l’or a repris sa place en cachant les cuivre du tour des cadrans.

    Willerzie remise du cocq au clocher (16).JPG

    Un nouveau perron et une nouvelle porte d’entrée a été installée tandis que le coq se trouvait en atelier pour y recevoir une nouvelle jeunesse puisqu’il est revenu flambant neuf et recouvert d’or, pour réintégrer le sommet de son clocher.

    Willerzie remise du cocq au clocher (20).JPG

    Le coût de cette opération est de quelques 15.000€, pour les cadrans, idem pour le perron et tout autant pour le coq.

    Willerzie remise du cocq au clocher (22).JPG

    La société était sur place avec un engin de hauteur pour transporter le spécialiste et son coq tout en haut du clocher, où de véritables acrobaties ont du être réalisées pour accéder à l’emplacement du coq, à l’aide d’une échelle, dans le vide entre la nacelle et le haut du clocher, à plus de 35 mètres du sol.

    Daniel Jeanbaptiste