62423540

- Page 3

  • Détenteurs de volailles, attention: présence de la maladie de Newcastle chez des poules

    Communiqué de presse de l’AFSCA - Mesures d’urgence pour les détenteurs amateurs de volailles en Belgique suite aux 10 cas confirmés de maladie de Newcastle chez ce type de détenteurs en 2 mois 29/06/2018

    L’Agence alimentaire a confirmé la présence de la maladie de Newcastle chez des poules de 10 détenteurs amateurs de différentes communes en Belgique au cours des 8 dernières semaines.

    Suite aux résultats de l’enquête épidémiologique, l’AFSCA impose à partir du 2 juillet de nouvelles mesures concernant tous les détenteurs amateurs de volailles en Belgique : interdiction d’échange (vente, dons, …) de poules, dindes, pintades, canards, oies, cailles, pigeons à l'exception des pigeons de course, faisans, perdrix et oiseaux coureurs (Ratites) vers ou entre particuliers, et interdiction de participation de ces espèces à des rassemblements (marchés, expositions, foires, …) sur tout le territoire.

    Ces mesures sont d’application à partir du lundi 2 juillet pour une période de 30 jours, éventuellement reconductible.

    A partir du lundi 2 juillet, l’Agence alimentaire impose des mesures strictes sur tout le territoire concernant tous les particuliers détenteurs des espèces d’oiseaux citées en introduction pour une période de 30 jours minimum :

    1. Interdiction d’échange (vente, dons, …) de poules, dindes, pintades, canards, oies, cailles, pigeons à l'exception des pigeons de course, faisans, perdrix et oiseaux coureurs (Ratites) vers ou entre particuliers
    2. Interdiction de participation de ces espèces d’oiseaux à des rassemblements (marchés, expositions, foires, …).

    Ces 2 nouvelles mesures sont d’application pour une période de 30 jours, pouvant être prolongée en fonction de l’évolution épidémiologique en Belgique.

    Les rassemblements et l’échange d’oiseaux d’autres espèces que celles reprises sont toujours autorisés.

    poul.jpg

    JFK

  • Mieux comprendre l'esprit et le comportement humain

    Bonjour à tous ,

    Je suis étudiante en psychologie de l'adulte à l'Université Catholique de Louvain-la-Neuve.

    Dans le cadre de mon master, je réalise un mémoire afin de mieux comprendre l'esprit et le comportement humain.

    Je suis donc à la recherche de participants pour répondre à un questionnaire en ligne. Celui-ci ne dure pas plus de 10 minutes. Vos données seront confidentielles et entièrement anonymes.

    Ces réponses me seront d'une grande aide et vont me permettre de constituer une base de données pour ma partie expérimentale.

    Voici le lien de l'enquête: 
    https://uclpsychology.co1.qualtrics.com/…/SV_82Mlkgv0S7hPUnr

    N'hésitez pas à participer et à partager 
    D'avance, un tout grand merci!

    Elisa Léonard

    UCL_bandeau.png

    JFK

  • Papillon

    La bouteille d'eau est presque vide, je la remplis au robinet de l'évier de la cuisine, et la mets dans le frigo. Mes mains se sont mouillées, et comme l'eau ne tache pas les vêtements, je les essuie vaguement sur mon pantalon, et puis je sors sur la terrasse et m'y installe sur une chaise de jardin.

    Je regarde les oiseaux aller d'un buisson à l'autre, puis vois un papillon venir dans ma direction... Selon mon habitude, je tends la main vers lui en lui disant "allez, viens, m'fi !", sachant très bien qu'il n'est jamais arrivé que les papillons ou les oiseaux entendent mes invitations!

    Celui-ci a décidé de déroger à la règle, et à mon grand étonnement, se pose sur un doigt de ma main droite...

    Il fait quelques pas, sort sa trompe et commence à pomper l'eau qui est restée dans les sillons des rides de ma paluche. Il prend tout son temps et semble cool, tandis qu'enchantée et touchée de cette jolie rencontre, je l'observe...

    Je reste de longues minutes la main en l'air, sans bouger, et je pense à Jean-Marie... Normal car je me souviens que lors de son enterrement, à la sortie de l'église, une petite plume m'est passée devant le nez descendant lentement, au fil de la bise, vers le sol, tandis qu'un papillon a volé autour d'elle semblant vouloir l'inviter à jouer! Dès lors, je me suis persuadée que plume et papillon étaient des signes de Jean-Marie pour me dire que sa mort l'avait soulagé de ses douleurs, et qu'elles étaient devenues pour lui plumes et papillons... D'accord, vous penserez certainement en lisant ceci que je suis une andouille, et peut-être même ridicule, mais je vous réitère ici que je me fous du ridicule, et suis la preuve vivante qu'il ne tue point !!!

    Comme la petite bestiole prend son temps, j'appelle maman et lui demande si elle veut bien m'apporter mon gsm, car même si les photos que prend cette antiquité sont souvent dégueulasses, j'ai envie d'avoir un souvenir, mais je n'ose pas entrer avec le papillon dans la maison, car s'il s'envole, je risque de ne pas pouvoir le récupérer, et il ne connaitrait plus que des plafonds et des murs…

    Maman m'apporte l'appareil, fait connaissance avec mon joli compagnon qui ne semble pas du tout perturbé que je tourne ma main dans tous les sens pour qu'elle puisse l'admirer. Je prends quelques photos, puis me dis que s'il boit tant, c'est qu'il doit avoir bien soif! Je me dirige alors vers la "piscine des oiseaux", large et profond vieux plateau de bistrot, qui termine sa vie à abreuver les oiseaux et les invite à faire trempette, y prend quelques gouttes d'eau que j'aimerais déposer aux pieds de ce petit lépidoptère…

    Aie, cette manœuvre apeure le petit, qui s'envole illico et part!

    Mais après quelques mètres, il fait demi-tour et revient, pour se poser sur mon épaule!

    Intriguée de m'entendre invectiver quelqu'un, maman passe la tête par la porte de la terrasse, et s'écroule de rire en me voyant m'adresser à la bestiole: "Mais non, pas là! Non seulement je ne te vois pas facilement, mais aussi, si je bouge, tu risques de te coincer les pattes ou te les casser sous les bords de ma blouse !".

    Je secoue l'épaule et il prend à nouveau son envol…

    Tout en l'observant, je m'assieds, et le vois à nouveau faire demi-tour… et revenir!

    Je lui tends cette fois-ci ma main gauche (tout en me "payant ma tête" d'y croire), et là, j'avoue que je suis "sciée" de l'y voir s'installer!!!!!

    Cette fois-ci, il accepte sans broncher que j'humecte le doigt sur lequel il a grimpé, et boit encore… Je n'arrête pas de bouger, et il reste, à l'aise…

    Bien après, abreuvé à souhait, il arrête de "tromper", mais reste encore avec moi de longues minutes, avant de s'envoler à nouveau, et partir dans le jardin…

    Ce petit cinéma a duré  une grosse demi-heure, si pas trois quarts d'heures, quasiment la durée de la messe qu'écoutait ma mère à la télé…

    Naturellement, en partant, j'ai demandé à maman que si après sa sieste elle entend frapper à sa fenêtre, elle dise au papillon que je ne suis plus là, et lui souhaite de bien flâner…

    papillon.jpg

    Un peu de poésie pour accompagner ces journées ensoleillées... 

    00023.jpg

     

     

    Jeanne-Françoise Kreutz,
    alias JFK