62423540

solaire

  • L'éclipse solaire de ce 20 mars 2015

    éclipse.JPGPour observer l'éclipse solaire...

    Cette éclipse, qui sera plus ou moins visible selon les régions et la météo, nécessite le port de lunettes de protection spéciales, complètement opaques.

    Une observation directe du disque solaire peut donner lieu à des lésions de la cornée ou bien de la rétine. Si les lésions de la cornée, essentiellement liées aux ultraviolets, sont réversibles en quelques jours, les lésions de la rétine peuvent, elles, "altérer définitivement la vue". Ces lésions peuvent se manifester par une baisse de la vision centrale, de la perception des couleurs ou encore des déformations visuelles ou des tâches sombres dans le champ de vision.

    éclipse et yeux.png

    Les yeux sont les seuls organes à être traversés de part en part par les rayons du Soleil, ce qui en fait des zones particulièrement sensibles, qu'ils s'agissent d'UV-A, d'UV-B ou des rayons infrarouges. Les dégâts causés par les rayons UV sont insidieux car ils ne provoquent pas de brûlures immédiates. Pourtant, toutes les parties de l'œil sont concernées :

    • La cornée par exemple sera victime d'une inflammation qui se fera sentir dans les heures qui suivent l'exposition : c'est la kératite. Cette ulcération douloureuse de la cornée provoque une forte baisse de l'acuité visuelle, et une intolérance à la lumière. Prise à temps, celle-ci est généralement sans gravité mais très handicapante.
    • La rétine peut être sévèrement brûlée par les rayons infrarouges. Des lésions qui s'avèrent irréversibles même si elles n'apparaissent pas immédiatement. Ainsi, en cas d'exposition importante, un trou noir peut apparaître au bout de quelques heures au milieu du champ de vision pour ne plus jamais disparaître. Et sans aller jusqu'à cet extrême - qui est un risque réel en cas d'éclipse solaire - l'exposition de la rétine aux rayons UV contribue fortement à l'apparition plus précoce d'une dégénérescence maculaire liée à l'âge (DMLA).
    •  Le cristallin peut également être lésé par les UV avec pour conséquence une apparition plus précoce de 5 à 10 ans de la cataracte (opacification du cristallin). Celle-ci se caractérise par une perte progressive de la vision qui, le plus souvent, affecte d'abord la vision de loin.
    • Les conjonctives enfin, ces muqueuses transparentes qui tapissent l'intérieur des paupières et couvrent le blanc de l'œil peuvent subir une inflammation douloureuse : c'est la conjonctivite.

    Les lunettes de protection spéciale conçues pour regarder le soleil directement permettent de filtrer 100% des rayons ultraviolets et infrarouges et 99,99% de l’intensité lumineuse. En Belgique, ces lunettes sont en rupture de stock chez les opticiens.

    Vous pouvez jeter vos lunettes achetées pour l'éclipse de 1999 elles sont à usage unique car les rayons abîment leur revêtement. Même regarder l'éclipse à travers une vitre ou dans le reflet de l'eau est dangereux.

    Si vous n’avez ni lunettes spéciales et vous voulez quand même suivre l'éclipse. Cyril Birnbaum, responsable du Planétarium à la Cité des sciences à Paris, a une astuce pour regarder l'ombre du soleil sur le sol (attention, pas pour regarder le soleil directement) : "prenez un presse purée ou un écumoire avec des petits trous et interposez-le entre le soleil et le sol à quelques centimètres du sol. Ainsi, vous verrez des petits croissants solaires sur le sol", explique-t-il. Il s'agit du dispositif optique appelé Sténopé : chaque trou de la passoire va former une image du soleil et lorsque l'éclipse aura lieu, la forme du croissant solaire caractéristique de l’éclipse partielle sera visible sur le sol.

    Ou d'observer le déroulement de l'éclipse à l'aide d'une boîte à chaussures...

    éclipse 2.JPG

    Le seul moment où l'observation directe ne comporte aucun risque, il n'est pas nécessaire de se protéger la vue pendant la phase de totalité de l'éclipse. Quand la Lune masque entièrement le Soleil, sous l'ombre de notre satellite naturel, la lumière de l'astre noir peut se regarder droit dans les yeux. Pendant quelques courtes minutes, le Soleil n'est pas plus dangereux qu'une lointaine étoile.

    Mais quelques instants seulement...

    Les risques encourus sont tels que de nombreuses écoles n'ayant pu se procurer les fameuses lunettes ont annoncé qu'elles garderaient les enfants confinés dans les classes, rideaux tirés, pour éviter tout accident. Une mesure d'autant plus pertinente pour les enfants de moins de 12 ans puisque avant cet âge, le cristallin est encore très transparent et ne permet pas de filtrer les rayons UV. Ce qui démultiplie le risque de souffrir d'affections graves.