62423540

conseil communal de Gedinne 26 mai 2011

 

 

 

 

 

Cons comm Gedinne 27 mai 2011.JPG

 

Cons comm Gedinne 27 mai 2011 (4).JPG

Cons comm gedinne 27 mai 2011 1.JPG

 

Parmi les 25 points en séance publique :

 

 

 

L’installation de Jean Louis Parizel, un nouveau conseiller en remplacement de Magali Bihain en congé de maternité pour 15 semaines suite à la naissance de sa petite fille Zoé. (Photo de la prestation de serment)

 

 

 

Le compte communal 2010 a été présenté par Nadia Wilquin, receveuse régionale. Il présente à l’ordinaire un boni budgétaire de 644.277,81 € et un boni comptable de 2.002.657,75€. A l’extraordinaire, le résultat budgétaire présente un mali de 292.486,70€ pour un résultat comptable en boni de 695.491,93€. La receveuse a expliqué que la différence, entre les résultats budgétaires et les résultats comptables, provient des engagements à reporter, c’est-à-dire des dépenses prévues mais non imputées (factures reçues et approuvées).

 

 

 

Au bilan, le compte de résultat présente un mali de 475.140,86€.

 

Le fonds de réserve extraordinaire s’élève en fin d’exercice à plus de

 

1.000.000 €

 

 

 

La minorité s’est inquiétée des résultats négatifs. La receveuse explique : « Les emprunts prévus n’ont pas été contractés en 2010, la trésorerie permettant de les reporter en 2011 » Le Bourgmestre a ajouté que cela deviendra de plus en plus difficile  à l’avenir pour établir un budget puisque les recettes ne suivent pas l’évolution des dépenses obligatoires (charges de personnel, CPAS, zone de police, chauffage …) La Commune dépend fortement des ventes de bois.

 

 

 

L’opposition a relevé quelques points concernant la cogénération notamment qui présente des recettes (vente des certificats verts et d’électricité) qui sont inférieures aux prévisions budgétaires pour la quatrième année consécutive alors que les dépenses d’achat de mazout n’ont pas diminué. Le bourgmestre : « Le fonctionnement commence seulement à s’améliorer et l’installation a été longtemps à l’arrêt en 2010 suite à des travaux de maintenance. »

 

 

 

Le groupe LNE a interrogé  la Receveuse concernant la limite entre l’extraordinaire et l’ordinaire. Elle a répondu qu’il n’y pas de règle précise et que cela dépend essentiellement du Collège Communal. L’opposition a déploré principalement les dépenses de voirie (subsides relevant des entretiens via le droit de tirage) qui ont été inscrits  à l’ordinaire et a constaté que ces points ne sont pas soumis à l’approbation du Conseil mais uniquement du Collège, le Conseil n’étant pas associé aux débats en la matière.

 

Les modifications budgétaires N°1 de l’exercice 2011ont ensuite été soumises à l’approbation des conseillers.

 

 

 

A l’ordinaire, l’opposition déplore la forte augmentation du poste achat mazout pour la Cogénération qui passe de 30.000€ à 80.000€. Les modifications budgétaires ne devant servir qu’à de petites adaptations de crédit. Il est également reproché une adaptation de crédit  de 4.000€ pour l’installation d’un système de contrôle des châteaux d’eau alors que cette dépense aurait du être prévue à l’extraordinaire et que le Conseil est mis en quelque sorte devant le fait accompli. Ce à quoi le bourgmestre répond qu’il en avait parlé précédemment.

 

 

 

A l’extraordinaire sont notamment inscrits les adaptations de crédit pour le bac à eau de Sart-Custine qui passe de 20.000€ en 2010 à 65.000€ en 2011 ainsi que l’inscription des points relatifs au plan triennal approuvé par le RW, à savoir la création d’un cheminent pavé à Gedinne,  l’étude endoscopique de l’égouttage à Gedinne et Louette-Saint-Pierre ainsi que des travaux d’égouttage à Rienne. Vincent Massinon : « Ces deux derniers points sont payés par la SPGE avec une participation communale sous forme de parts à payer sur l’ordinaire au moment du décompte final des travaux. » L’opposition attire toutefois l’attention sur le fait que la part communale risque d’être importante. Au vote, les modifications budgétaires sont approuvées majorité contre opposition.

 

 

 

Le cahier des charges pour l’aménagement du bac de Sart-Custinne a également été approuvé majorité contre opposition. La minorité reproche qu’une partie des travaux soient réalisée sur terrain privé d’une part et le choix de matériaux (pavés en béton autobloquants) sur une aire en partie accessible aux chevaux.

 

 

 

Une modification budgétaire du CPAS est ensuite approuvée à l’unanimité. Celle-ci concerne des achats pour le service « repas à domicile » en expansion.

 

 

 

Le point relatif au profil de fonction pour le recrutement d’un ouvrier contractuel pour le service des eaux est ensuite retiré, le Collège ayant récemment engagé deux ouvriers qualifiés

.

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.