62423540

  • Jardinier au Potager de la Morie, à Gedinne?

    Qui veut être notre voisin jardinier au Potager de la Morie à Gedinne?

    Il reste des parcelles!

    Contactez Ginette Brichet, directrice générale à la commune, si vous êtes motivés et désirez produire vos bons légumes.

    Il y a une petite charte à respecter: 

    Charte-Les-Potagers-de-la-Morie.doc 

    ou 

    Charte-Les-Potagers-de-la-Morie.pdf

    jm.jpg

    JFK

  • Gedinne: pistes de ski de fond ouvertes ce mercredi 30 janvier à partir de 13h

    Le Syndicat d’initiative de Gedinne ouvre les pistes de ski de fond ce mercredi 30 janvier à partir de 13h.

    feuVert.pngAdresse : «La Malcampée» au-dessus du village de Louette-Saint-Pierre (suivre flèches «ski de fond»).

    Pistes de 3, 7, 10 et 12 km.

    Prix : Location du matériel : 8 € - Entrée aux pistes : 1,50 €.

    Gsm : 0472 / 09 05 27

    Buvette chauffée – Toilettes.

    Attention : Etant tributaire de la météo, veuillez pour les jours prochains vérifier auprès d’un des numéros suivants que les pistes soient bien ouvertes:
    0472 / 09 05 27 (ski de fond) – 061 / 58 74 84 (office du tourisme).

    JFK

  • Repair Café Gedinne

    Samedi 2 février, de 9.30h à 12.30h à l'Espace YWCA
    (Rue de la Croisette 13, 5575 Gedinne)

    Un électro en panne ? Jeter ? Pas question !

    Une tirette à changer ? Jeter ? Pas question !

    Un pc qui ne fonctionne plus ? Jeter ? Pas question !

    Repair Café: une matinée par mois pour s'occuper des réparations !

    rec.jpg

    JFK

  • Cons com Gedinne 24 janvier 2019

    Présidente du Cpas - Prestation de serment en qualité de membre du collège communal.

    Conformément à l’article L1126-1 §1er du CDLD, la Présidente du CPAS Magali Bihain a prêté serment entre les mains du Président du conseil communal - en qualité de membre du collège communal.

    Déclaration de politique communale.

    « Dans les deux mois après la désignation des échevins, le collège soumet au conseil communal une déclaration de politique communale couvrant la durée de son mandat et comportant au moins les principaux projets politiques ainsi qu’un volet budgétaire reprenant les grandes orientations en la matière.

    Après adoption par le conseil communal, cette déclaration de politique communale est publiée conformément aux dispositions de l’article L1133-1 et de la manière prescrite par le conseil communal. Elle est mise en ligne sur le site internet de la commune.

    Le bourgmestre Massinon a lu un résumé de la déclaration et s’est exprimé sur la déclaration par un « concocté » de deux pages et demi, concluant que d’année en année, tout devient plus difficile pour toutes les communes dont les villages s’étendent avec les filets d’eau, conduites d’eau, égouts et autres besoins sociaux qui les accompagnent. Plus important encore, les impératifs venant d’en haut qui ne vont qu’en augmentant, comme par exemple, ceux liés à la mise en place définitive de notre zone de secours, ceux liés à la gestion de notre zone de police, … etc. « La politique communale en général, et celle de notre commune en particulier, se doit de s’adapter de manière locale et pratico-pratique à ces changements ainsi qu’à ceux à venir dont nous ne connaissons pas l’ampleur. » … « Nous pourrons aussi compter sur l’aide des structures para-communales dont notre commune fait partie telles que le GAL, la maison du tourisme et la maison de l’emploi ainsi que sur les membres des différentes missions communales.

    Il s’en est ensuite suivi des déclarations de Benoit Lefebvre et Jacques Quentin agissant comme porte-parole de leur groupe respectif.

    En finalité, la déclaration de politique générale a été votée par 9 voix contre 5 non, Stéphanie Gendarme étant absente à ce conseil.

     

    Communication.

    Le conseil prend connaissance de l’Arrêté du 05/12/2018 de la Ministre des Pouvoirs locaux, du logement et des infrastructures sportives approuvant les délibérations du conseil communal du 07/11/2018 établissant les règlements pour les redevances pour les abattages à l’abattoir communal et pour la distribution et la consommation d’eau pour l’exercice 2019.

     

    Parc Naturel de l’Ardenne Méridionale Projet de création et rapport sur les  incidences environnementales

    Il s’agissait du parc Naturel de l’Ardenne Méridionale, son projet de création accompagné du rapport sur les incidences techniques.

    Le conseil décide de confirmer son avis favorable sur le projet de création du parc naturel de l’Ardenne méridionale ainsi que sur le plan de gestion ; avis favorable également sur le rapport sur les incidences environnementales relatives à ce projet et de transmettre la présente décision  à l’association de projet Ardenne méridionale.

     

      "Les Arpents-Verts" à Houdremont - Organisation des classes de dépaysement - Tarif – Modification

    Le bourgmestre a demandé d’augmenter les prix de 10%

    Tarif au 1er septembre 2018 hors activités.

    Maternels. Primaires – adultes.

    5 jours : 108,00€/enfant 5 jours : 113,00€/enfant

    4 jours : 88,00€/enfant 4 jours : 93,00€/enfant

    3 jours : 63,00€/enfant 3 jours : 68,00€/enfant

     Tarif au 1er septembre 2019 hors activités – Projet.

    Maternels. Primaires – adultes.

    5 jours : 120,00€/enfant 5 jours : 125,00€/enfant

    4 jours : 98,00€/enfant 4 jours : 100,00€/enfant

    3 jours : 73,00€/enfant 3 jours : 75,00€/enfant

    2 jours : 50,00€/enfant 2 jours : 52,00€/enfant

    Unanimité.

     

    7) Commissions communales - Désignation des représentants - Décision.

    Désignation de 7 représentants par commission communale.

    4 pour représenter la majorité et 3 pour représenter la minorité.

    Commission par commission, les mandats des membres – y compris le Président – sont répartis proportionnellement entre les groupes qui composent le conseil communal.

    Les groupes présentent, chacun, leurs candidats, commission par commission – le nombre de candidats présentés par chaque groupe est égal à celui des mandats auxquels il a droit.

    Les actes de présentation signés par la majorité des membres du conseil communal formant le groupe qui effectue la présentation, sont déposés entre les mains du bourgmestre, au plus tard trois jours avant la réunion à l’ordre du jour de laquelle figure la nomination des membres des commissions. Le secrétariat des commissions est assuré par le Directeur général ou par le fonctionnaire

    communal désigné par lui.

     

    Groupe Gedinne 2018 : 4 membres

    Groupe Aux 12GEDIoui : 1 membre

    Groupe Ecolo et MC : 1 membre

    Groupe Horizon 2018 : 1 membre

     

    Commission n°1 – Vincent Massinon - Bourgmestre

    Attributions : Zone de Police et de Secours, Etat Civil, Population, Relations publiques et extérieures

    (Communication), Relations para-communales (Comités de Gestion et CA du GAL, du Parc Naturel,

    de la Maison du Tourisme, Enseignement, Finances, Economie et emploi, Urbanisme, Mobilité, Centre

    d’interprétation, Service des eaux (hors travaux)

     

    Commission n°2 – Pierre Rolin – 1er Echevin.

    Attributions Agriculture, Abattoir, Forêt (y compris le contact avec les ouvriers forestiers), Travaux de voiries forestières, Cérémonies patriotiques, Environnement, Résidence Saint-Hubert, Patrimoine,

    Cultes, Cimetières

     

    Commission n°3 – Daniel Normand – 2° Echevin.

    Attributions : Travaux (y compris travaux dans les logements et service des eaux), Sports, Gestion

    des salles, Egouttage, Jeunesse, Tourisme.

     

    Commission n°4 – Marie-Thérèse Colaux – 3° Echevine.

    Attributions : Enfance, Aînés, Culture, Bien-être animal, Affaires sociales, Accueil des nouveaux habitants

     

    Commission n°5 – Magali Bihain – Présidente du Cpas

     

    Daniel Jeanbaptiste

  • cons com daverdisse 22 janvier 2019

     

    Aucune candidature de la minorité pour les attributions de mandats

     

    A la stupéfaction de l’assemblée, Anne De Vlaminck parlant au nom de la minorité (2 conseillers sur 9), n’avait pas prévu de candidature pour les nombreuses attributions de mandats dérivés. La minorité s’est déclarée indisponible pour représenter la commune aux assemblées générales. Le Bourgmestre a dû insister pour que la minorité accepte de désigner des candidats.

    Entendu de la minorité en séance : « Nous n’avons pas le temps, pas les disponibilités … Le Collège est payé pour cela, pas nous … Nos activités professionnelles ne nous permettent pas d’y assister » … Parlant des représentants communaux aux diverses sociétés :  « Nous ne savions pas qu’il y en avait autant, que devons-nous faire ? »

    Réponse de la majorité : « Alors il ne fallait pas vous présenter… Vous avez droit à des congés politiques … Des indemnités sont prévues pour couvrir vos déplacements » … « J’ai le même employeur que votre chef de groupe et moi je sais y participer » a commenté Mylène Leyder.

    Conclusion du Bourgmestre, « cela doit être la première fois en Wallonie que des élus refusent des mandats ! »

    Déjà au début de la séance communale, alors que le premier point n’était pas encore enclenché, Anne De Vlaminck a souhaité ajouter un point supplémentaire. Il y était question de légalité, d’actualité, de formalisme, de remise de document en mains propres au Bourgmestre,…

    Le Bgt Maxime Léonet s’est demandé s’il s’agissait d’une interpellation privée, ou de l’ensemble du groupe politique, et qui aurait du, dit-il, être signée par le chef de groupe ou par l’ensemble des conseillers du groupe ? « … » C’est important de le savoir pour la désignation des représentants communaux lors de la seconde partie du conseil » Ceci afin de savoir si vous formez un groupe politique ou pas »

    A la question du vote sur le budget sans attendre la mise en place du nouveau conseil , le bourgmestre a répondu sur le fond :  « Nous ne sommes pas un cas isolé, d’autres communes dont la majorité a été reconduite aux élections  d’octobre, ont procédé de la même manière, sous accord de la tutelle » Et de signaler qu’Attert avait voté son budget avant Daverdisse.

    Et de poursuivre avec l’impossibilité d’attendre 2019 sans porter atteinte au budget qui ne prendrait alors cours qu’en septembre, si le Collège devait attendre la mise en oeuvre du PST comme demandé par la minorité.

    Une discussion s’ensuit sur l’implication des membres de la nouvelle minorité dans la vie communale.

     

    Le bourgmestre réplique : « Que personne de votre groupe, ne se soit manifesté auprès des services communaux entre les élections et la prise de fonction, c’était déjà limite. Pas de contact, ni de question, pas de visite pour consulter les dossiers, c’est tout simplement scandaleux ! Par contre, vous mettez en cause la légalité de notre fonctionnement et envoyez votre venin par mail, et tout cela avant le premier point de l’ordre du jour de votre premier conseil. »…  « Et venir reprocher la légalité d’un vote alors que vous avez omis de déclarer vos dépenses électorales dans les délais. Que doit-on en penser ? Tout cela alors qu’une prolongation a été accordée  jusqu’au 27 novembre et que la totalité des listes de notre district (communales ou provinciales) avait rempli leurs obligations, à l’exception de la vôtre. »

     

    Personnellement, a commenté le Bourgmestre, je me questionne sur le montant de vos dépenses électorales… Pourriez vous me dire l’une et l’autre, le montant personnellement engagé ainsi que le total des dépenses afférant à votre liste ? Quel était l’origine des fonds utilisés ? »

    « Pour votre information, si un seul élu, candidat ou simple citoyen, dépose réclamation en bonne et due forme, vous êtes mal » …

     

    Prestation de serment de la Présidente du CPAS

    PREST SERMENT m nOELLE nICOLAS cpas 2019.JPG

    Le bourgmestre Léonet a invité Marie Noelle Nicolas, Présidente du CPAS, à prêter le serment (pour sa seconde cession conscutive), comme prescrit par l’article L1126-1 du Code de la démocratie locale et de la décentralisation : « Je jure fidélité au Roi, obéissance à la Constitution et aux lois du peuple belge ».

    Les conseillers ont ensuite approuvé le règlement relatif aux réunions du conseil communal et dont chacun a reçu copie. 7 voix pour, 1 non et 1 abstention.

     

    Fixation du tableau de préséance

    Considérant que l’article L1122-18 du Code de la démocratie locale et de la

    décentralisation énonce que le tableau de préséance est établi selon des conditions fixées dans le règlement d’ordre intérieur;

    ARRETE le tableau de préséance des conseillers communaux:

     

    NOM                             ANCIEN       VOIX    Ordre      DATE DE NAISSANCE

    LEONET Maxime              2006           419          1             28/05/1974

    VINCENT Jean-Claude    2006            338           5             30/05/1974

    NICOLAS Marie-Noëlle   2006           273           9             21/12/1949

    LEONARD Emmanuel     2018            274           7             20/03/1975

    PONCELET François       2018             272          3             21/02/1994

    PONCIN Patricia              2018             261          2             18/05/1967

    LEYDER Mylène             2018            255           8              05/06/1969

     

    GUICHARD Olivier        2018            142            1            25/09/1969

    DE VLAMINCK Anne    2018            142            2           18/02/1960

    Unanimité

     

    .

    Sécurisation de la rue de la Hauche à Daverdisse.

    En février 2017, le Conseil communal avait adopté un règlement complémentaire de police pour la sécurisation de la rue de la Hauche par la mise en sens unique depuis son carrefour avec l’allée des Marronniers vers et jusqu’à son carrefour situé à proximité de l’immeuble numéro 72 et dans ce sens.

    Il s’avère que les aménagements mis en place semblent moins sécuritaires. Il est dès lors proposé au Conseil communal d’abroger le règlement complémentaire de police et de limiter la circulation à la circulation locale sur cette portion de voirie.

    Unanimité

     

    Finances communales. Tir aux clays. Subside.

    Le club du tir aux clays a sollicité un subside pour la réparation du lanceur

    électronique. L’association ne disposant pas de devis, il est proposé au Conseil communal :

    - De marquer son accord sur la demande de subvention

    - De fixer le taux de subventionnement à 80%, le montant du subside étant limité par ailleurs à 2.000 €

    Unanimité

     

    Provision pour le service population/état civil.

    Le service population/état civil a une caisse pour les cartes d’identité, permis de

    conduire, photocopies, …

    La Receveuse régionale sollicite du conseil communal une délibération pour une

    provision de 100 € pour le service population.

    Unanimité

     

    Convention d’accompagnement et de suivi dans le cadre du

    dispositif de pilotage des écoles retenues dans la première phase des plans de

    pilotage.

    Les plans de pilotage visent à renforcer significativement l’efficacité, l’équité et

    l’efficience du système scolaire en Fédération Wallonie-Bruxelles.

    L’école de Gembes avait posé sa candidature pour participer à la première phase de la mise en œuvre de ces plans et celle-ci a été retenue. Le Conseil de l’Enseignement des Provinces et des Communes propose une offre de soutien et d’accompagnement à destination des écoles fondamentales du réseau officiel subventionné.

    La convention est soumise à l’approbation du Conseil communal.

    Unanimité

     

    Propriété communale. Aliénation. M. Lepage.

    Le 22 août 2017, M Lepage sollicitait, par courriel, l’autorisation d’acquérir le

    parking devant sa propriété. Ce parking consiste en un excédent de voirie.

    L’avis favorable conditionnel du Commissaire-voyer est parvenu à

    l’administration le 13 octobre. Le 7 novembre 2017, le Conseil communal marquait un accord de principe quant à l’aliénation dudit excédent de voirie. Une estimation a été sollicitée auprès de Me Lucy. Celle-ci est de 20 € par m² et a été approuvée par le Conseil communal en sa séance du 24 avril 2018. Le demandeur a marqué son accord sur le prix proposé en date du 8 mai.

    M Lepage a commis M. Rousseau, pour la réalisation d’un plan de mesurage.

    Le Collège communal a avalisé ce plan et une enquête commodo-incommodo

    a été organisée du 11 juillet 2018 au 10 septembre 2018. Aucune réclamation

    n’a été déposée.

    Le Conseil communal est invité à marquer son accord sur la vente définitive à

    M Lepage de la parcelle nouvellement cadastrée de 81 ca au prix de 20 € du m².

    Unanimité

     

    Liste des affouagers. Année 2019.

    La liste des affouagers a été proposée aux conseillers qui ont marqué leur accord. Elle sera visible dans les différentes localisations communales de l’entité, à la valve réservée  à ces effets.

    Unanimité

     

    Réfection de la cour de l'école communale de Haut-Fays.

    Cahier des charges et conditions du marché

    Le cahier des charges des travaux d’agrandissement de l’école de Haut-Fays prévoyait les réparations de l’asphalte suite aux travaux de démolition des ouvrages extérieurs dans le cadre du chantier.

    Or, le service technique communal est intervenu par le passé pour le raccordement du distributeur automatique de billets de BPost et préalablement au chantier, pour le déplacement des boitiers d’ORES. Au vu de l’état de la cour devant les nouvelles classes ainsi que celle actuellement occupée par les élèves de 5 et 6ème primaire et la Maison des jeunes, il est proposé au Conseil communal de procéder à une réfection de l’ensemble.

    Un cahier des charges a été établi par l’administration avec l’aide du Commissaire voyer. Le montant estimé du marché est de 20.448 € hors tva.     Il est proposé d’opter pour la procédure de marché public qui porte sur les marchés de faible montant.

    Unanimité

     

    Projet d’arrêté du Gouvernement wallon portant exécution du décret

    du 4 octobre 2018

     

    Le décret modifie divers textes, en ce qui concerne les cours d’eau, projet

    d’arrêté du Gouvernement wallon relatif aux notifications et aux autorisations qui peuvent être délivrées en application de l’article 58bis de la loi du 12 juillet 1973 sur la conservation de la nature et cartographie des cours d’eau prioritaires pour le rétablissement de la libre circulation des poissons.

    Rapport sur les incidences environnementales.

    Le Gouvernement wallon a adopté en premier lecture : - Un projet d’arrêté portant exécution du décret du 4 octobre 2018 modifiant divers texte, en ce qui concerne les cours d’eau

    - Un projet de décret relatif aux notifications et aux autorisations qui peuvent être délivrées en application de l’article 58 bis de la loi du 12 juillet 1973 sur la

    conservation de la nature

    Il a également adopté une cartographie des cours d’eau prioritaires pour le

    rétablissement de la libre circulation des poissons.

    Une évaluation des incidences sur l’environnement doit être réalisée. En application du Code de l’environnement, le Gouvernement est tenu de soumettre le projet de contenu du rapport sur les incidences environnementales pour avis à toutes les communes concernées par les projets d’arrêtés en cours d’élaboration.

     

    Parc naturel de l’Ardenne Méridionale. Projet de création et rapport sur les

    incidences environnementales.

    Le 21 mai 2013, le Conseil communal marquait un accord de principe sur la

    participation de la Commune à la création d’un parc naturel sur le territoire couvert par la zone de police Semois et Lesse pour autant que les communes limitrophes y participent.

    Le 28 janvier 2014, le Conseil communal décidait de prendre part une association de projet « Lesse et Semois » avec les communes de Bertrix, Bièvre, Bouillon, Daverdisse, Herbeumont, Paliseul, Vresse-sur-Semois et Wellin en vue de créer un parc naturel.

    Un Parc naturel vise à :

    1° assurer la protection, la gestion et la valorisation du patrimoine naturel et paysager du parc naturel ;

    2° contribuer, dans les limites du périmètre du Parc naturel, à définir et à orienter les projets d'aménagement du territoire suivant les principes du développement durable ;

    3° encourager le développement durable sur le territoire du parc naturel, en

    contribuant au développement local, sur les plans économique et social, ainsi qu'à l'amélioration de la qualité de la vie ;

    4° organiser l'accueil, l'éducation et l'information du public ;

    5° participer à l'expérimentation de nouveaux modes de gestion de l'espace rural, au test de processus et méthodes innovants de planification, ainsi qu'à la mise en œuvre de programmes européens et de coopération territoriale européenne ;

    6° rechercher la collaboration entre les parcs naturels et, le cas échéant, la

    collaboration transfrontalière avec les zones similaires des régions ou pays

    limitrophes;

    7° susciter la mise en œuvre d'opérations de développement rural dans les communes qui le composent et veiller à ce que la cohérence des projets transcommunaux dans le cadre des programmes communaux de développement rural soit assurée.

    Ce projet est soumis à une étude d’incidences et donc à une enquête publique. Le rapport d’incidences a été présenté aux élus communaux en date du 8 janvier 2019. Le Conseil communal est invité à remettre son avis sur ce projet de création de Parc naturel.

    Unanimité

     

    Acquisition de fourniture de bureau et de matériel scolaire de la Province de Luxembourg.

    La province du Luxembourg a lancé une centrale de marché – accord cadre relatif à l’acquisition de fournitures de bureau et de matériel scolaire pour les besoins de la Province de Luxembourg et des pouvoirs adjudicateurs intéressés de la Province.

    Considérant la complexité du ce type de marché et qu’en adhérant à l’accord-cadre la Commune remplit ses obligations en matière de marché public pour l’acquisition de fourniture de bureau et de matériel scolaire, il est proposé au Conseil communal d’adhérer à la centrale de marché-accord-cadre lancé par la Province du Luxembourg

    Unanimité

    Ensuite, comme expliqué précédemment en début de conseil, c’est la désignation de représentants communaux aux assemblées générales pour 36 sociétés, lesquelles auraient été représentées par la seule majorité, si ce n’est qu’ils ont sauvé les apparences en acceptant finalement de siéger dans les intercommunales.

     

    Daniel Jeanbaptiste

     

  • Rendez-vous dans 6 mois.

    Une soirée débat sur le climat était organisée par la commune de Gedinne, ce lundi 21 janvier.

    ged.png

    De nombreux mandataires communaux avaient décidé d'écouter les propositions de différents habitants de la commune ou d'autres. La salle de cinéma n'était pourtant pas remplie pour l'occasion.

    De bonnes idées et propositions sont sorties de près de 3 heures de débat. En voici quelques unes:

    -placement de panneaux photovoltaïques sur certains bâtiments communaux bien exposés.

    -pédibus pour les enfants aller à l'école de Gedinne.

    -des bus supplémentaires aux heures de pointe pour se rendre à la gare.

    -conseiller en énergie pour isolation des maisons.

    -gestion des déchets dans les salles communales.

    -utilisation des gobelets réutilisables lors des festivités.

    -éclairage communal (led, détecteur de mouvement,...)

    -cantine scolaire avec produits locaux et bio.

    -privilégier le covoiturage.

    -problématique des canettes le long des routes.

    -piste cyclable le long de certaines routes.

    -faire un nouveau site internet communal.

    -ne plus utiliser de girobroyeur en forêt.

    -utilisation de plusieurs essences d'arbres pour replanter la forêt.

    -utilisation et mise en valeur de l'"Ardoise" la nouvelle monnaie locale.

    -construction d'éoliennes.

    -interdiction d'utilisation de pesticides par la commune...

    Le bourgmestre, Vincent Massinon, a donné rendez-vous à l'assemblée et aux absents dans 6 mois pour reparler de ces propositions et voir l'avancement de celles réalisables.

    JLM

     

     

     

  • Economie du papier: abandon de l'annuaire téléphonique

    Pour économiser du papier, nous invitons les non-utilisateurs des annuaires pagesd’or et pagesblanches à se désinscrire (jusqu’au 15/10/2019) via https://fcrmedia.be/fr/desinscrire-annuaire/ .

    Les personnes qui se désinscrivent ne recevront plus l’annuaire dans leur boîte aux lettres lors de la prochaine distribution.

    FCR Média, l’éditeur des pagesd’or et pagesblanches collabore avec les communes afin d’éviter les imprimés superflus.

    Merci à tous pour votre collaboration constructive et écologique !
    Actugedinne

    an.jpg

    JFK

  • Ciné Gedinne du 23/1 au 31/1

    Ciné Gedinne:
    Brrrrr ... c'est bien un temps à venir se réchauffer au cinéma !

    En nouveauté au programme cette semaine : "Qu'est-ce qu'on a encore fait au bon Dieu" .

    "Sauver ou périr" est également diffusé avec une petite surprise le jeudi 31 ! (Attention, c'est une séance unique)

    https://www.cine-gedinne.be/

    cg.jpg

    JFK

  • LE GAL ARDENNE MÉRIDIONALE

    QUI SOMMES-NOUS ?

    Groupe d'Action Locale Ardenne Méridionale

    GAL.jpgLe GAL ou Groupe d'Action Locale Ardenne Méridionale est une association sans but lucratif (ASBL) qui regroupe différents acteurs publics et privés actifs sur neuf communes de l'Ardenne Méridionale : Bertrix, Bièvre, Bouillon, Daverdisse, Gedinne, Herbeumont, Paliseul, Vresse-sur-Semois et Wellin.

    Créé en 2016, il est né de la volonté des citoyens et des élus des neuf communes de s'unir, de coopérer et de s'engager ensemble vers un avenir commun pour notre ruralité.

    GAL2.JPGDurant plusieurs mois, une Stratégie Locale de Développement a été élaborée en collaboration avec la population. Un diagnostic précis du territoire et plusieurs séances de travail du Comité de pilotage du GAL ont été nécessaires à la définition des projets et des objectifs.

    Au terme de ce processus participatif qui sous-tend la création du GAL, une vingtaine de projets ont été sélectionnés parmi 5 secteurs :

    • l'Agriculture
    • la Forêt/Filière Bois
    • le Tourisme
    • l'Action sociale
    • la Communication

    Ces différents projets ont pour objectif commun le fait de créer de nouvelles alliances à l'intérieur du territoire mais aussi avec des partenaires extérieurs en proposant des démarches innovantes dans une logique pluri-communale.

    Nos objectifs :

    GAL3.JPG Animer le territoire
    Fédérer les acteurs locaux
    Valoriser nos ressources
    Donner des réponses concrètes aux besoins locaux

    Le GAL est une initiative européenne financée à 51.3% par la Région Wallonne (PWDR), à 38.7% par le Fonds européen FEADER dans le cadre du programme LEADER. Le solde de 10% est pris en charge par les 9 communes associées au prorata du nombre d'habitants de chacune d'elles.

    Il peut aussi compter sur le soutien de la Province de Namur et la Province de Luxembourg.

    PROJET DE PARC NATUREL

    2.JPGVers un Parc naturel de l’Ardenne méridionale...

    En parallèle à la mise en place du GAL, les neuf Communes de l’Ardenne méridionale se sont associées pour créer un Parc naturel couvrant le même territoire et portant le même nom que le Groupe d’Action Locale. L’objectif est d’agir en cohérence et dans une logique de continuité des projets menés, le GAL préfigurant le projet de Parc naturel.

    Qu’est-ce qu’un Parc naturel ?

    3.JPGLes Parcs naturels visent à préserver et mettre en valeur des territoires ruraux habités à forte identité, dotés d’une nature, de paysages et de patrimoines remarquables, comme c’est le cas de l’Ardenne méridionale.

    Pratiquement, ce sont plusieurs Communes qui s’associent pour mettre en œuvre des projets de développement durable fondés sur la protection et la valorisation de leur patrimoine naturel et culturel.

    5.JPGL’objectif est donc de développer le territoire en conciliant l’environnement, l’économie et le social. Les Communes qui font partie d’un Parc naturel décident des projets à mettre en œuvre pour protéger, gérer et développer durablement leur territoire au travers d’un Plan de gestion.

    Le futur Parc naturel de l’Ardenne méridionale, dont la reconnaissance par le Gouvernement wallon est espérée pour fin 2018, agira ainsi au quotidien dans différents domaines, en cohérence et dans le prolongement des actions menées par le GAL :

    7.JPG- Agriculture - filière agro-alimentaire
    - Nature
    - Urbanisme, architecture
    - Mobilité
    - Forêt - filière bois
    - Environnement
    - Patrimoine, histoire, culture
    - Ressources naturelles
    - Tourisme, Horeca
    6.JPG- Paysages
    - Energie

    Un parc naturel n’est donc pas à confondre avec une réserve naturelle, qui est un espace inhabité destiné entièrement à la protection des espèces animales et végétales qui s’y trouvent.

    4.JPGVidéo: ARDENNE MERIDIONALE - LE MAG EPISODE QUATRE

    http://static.tvlux.be/videos/2019/AVC-TVL-051824.mp4

     

     

    pouceLeve.jpg

    Pour en savoir plus, visitez leur site: https://www.ardenne-meridionale.be/

     

    JFK