62423540

- Page 2

  • Les pompiers de Gedinne au secours des enfants de l’école de Oisy (Bièvre).

    oisy sauvetage à l'école 14.jpg

    Oisy sauvetage à l'école 11.jpg

    oisy sauvetage a l ecole 12 .jpg

    Oisy sauvetage à l'école 13 .jpg

     

    OISY sauvetage a l ecole 2 .jpg

    OISY sauvetage a l ecole 1 .jpg

     

    Dimanche 8h30, la cuisine de l’école de Oisy était en feu, les pompiers de Gedinne sont intervenus et la vingtaine d’enfants ont été évacués dans un premier temps, une élève manquant à l'appel. Les sapeurs ont activement recherché la gamine et se sont occupés d’éteindre l’institution scolaire.

     

     

     

    Il s’agissait en réalité d’un exercice de prévention, à la demande des enseignantes de Oisy qui ont contacté les pompiers de Gedinne à cet effet.

     

    Le lieutenant Yves Léonard s’est d’abord rendu à Oisy pour donner une explication aux élèves de l’école sur ce qui allait se passer lors de la simulation du début d’incendie de leur école.

     

    Sur cette base, les 20 écoliers et leurs 3 enseignantes ont tous rejoint l’école dimanche matin vers 8h30. Les fumigènes installés dans le bâtiment se sont mis en action et la simulation pouvait commencer. Les pompiers Gedinois, arrivés sur place, ont tout d’abord vérifié la bonne évacuation des élèves par les 3 enseignantes, en ne manquant pas de leur donner tous les bons tuyaux de la marche à suivre afin que la sortie des enfants se fasse en toute sécurité. Le constat  d’évacuation était sans appel, car un enfant était manquant ! Il s’en est suivi, sous l’œil des gosses arrivés dehors, mais aussi des parents et habitants présents, une intervention avec les masques d’oxygène pour pénétrer dans l’école et découvrir en finalité la petite fille qui a été évacuée et transportée  par un pompier à l’extérieur. Le lieu du sinistre, c-à-d la cuisine, était atteint dans un même temps par les secours qui ont vite mis fin à l’incendie.

     

    Les enfants ont ensuite pu visiter les camions et savoir à quoi tout le matériel inclus servait en cas de besoin. Une démonstration des pompiers leur a permis aussi de manipuler des extincteurs, et les enseignantes y ont apporté un soin particulier, ceux-ci étant, avec les tuyaux de secours, les premières nécessités en attendant l’arrivée des pompiers.

     

    Les parents, le public et les enfants ont apprécié cette manière de faire qui permet à tout un chacun de réagir, sur base des conseils donnés.

     

    Le 5 juin prochain, les pompiers Gedinois se trouveront à la gare de Graide pour recommencer cet exercice avec l’école fondamentale qui se trouve face à l’église. Si vous marquez un intérêt pour le travail des pompiers, et si le cœur vous en dit, rejoignez l’école de Graide Station, cela devrait commencer vers 8h30.

     

     

     

  • 47 jobs pour les étudiants du Gedinois

    Gedinne, depuis de nombreuses années, aide les étudiants courageux. Samedi 14 mai, 47 jobs de travaux allant de l'élaguage aux travaux forestiers sous le couvert de la DNF, au service des voiries et des villages à raison de 2 étudiants par 15 jours, sous le couverts des cantoniers, ainsi que d'autres travaux plus ciblés, seront tirés au sort. Chaque étudiant désireux de se faire un petit pécule, se rendra samedi à la salle de Patignie dès 9h.  L'échevin Pierre Rolin expliquera le système à la jeune population présente. Les candidats déposeront dans une urne leur carte d'identité en guise de participation. Les jobs seront alors tirés au sort et les travaux seront mis en attribution. Lors du tirage,la carte d'identité de l'étudiant qui sort permettra à l'étudiant désigné de crier "Je prends" en cas d'accord ou "je ne prends pas" (si le travail ne lui convient pas, ou s'il n'a pas l'âge requis, soit 16 ans pour l'élaguage, 18 pour la voirie ou 15 pour les autres travaux proposés) Si l'étudiant décline l'ouvrage, il est à nouveau éligible car sa carte est remise dans l'urne et peut à nouveau être tirée au sort. Une manière maligne et sure pour  bénéficier du travail avec un job qu'on apprécie, et avec pour aboutissement, une jolie somme gagnée avec sa sueur. Bravo pour l'initiative. Et pourquoi la RW ou la province n'imposerait-elle pas ce genre d'attribution de travail à nos communes ? Un exemple à suivre pourtant et que les conseillers de Gedinne ont bien compris.

  • GEDINNE PARTICIPE AU WEEK END DE LA RECUP DU 12 AU 14 MAI

    du 12 au 14 mai 2011, c'est le week-end de la RECUP et Gedinne en fait partie via la fourmilière

    Week-end de la Récup’, édition 2011

    initiative économique, originale et citoyennedu réseau RESSOURCES

    Pendant 3 jours, de Tournai à Welkenraedt, en passant par Bruxelles, Namur, Liège et Gedinne, une quarantaine de magasins de seconde main et centres de réutilisation vous ouvrent leurs portes. L’électroménager à un tiers du prix neuf, des ordinateurs prêts à l’emploi, des vélos remis en ordre, des vêtements et des meubles originaux... sont autant de bonnes idées à re-découvrir. Lors de votre visite dans ces magasins, recevez des semences de fleurs sauvages ! Le temps est au re-nouveau ... Outils de jardin, chaises longues, livres de jardinage, jouets d’extérieur, vélos, chapeaux et petites robes à fleurs vous attendent ! Alors, prêt à consommer autrement ?

    Du 12 au 14 mai, le réseau RESSOURCES (fédération des entreprises d’économie social qui reçoivent, récoltent, trient, réparent, recyclent et revendent des produits en fin de vie) vous invite à poser un autre regard sur la récupération et la réutilisation.

    C'est un monde fascinant où les produits en fin de vie trouvent une nouvelle raison d’être, où des hommes et des femmes en difficulté reçoivent la possibilité de se réinsérer et où notre planète peut respirer !

    Le fil rouge de cette édition : « la récup’ ... au jardin » sera décliné sous toutes ses formes ! Des vitrines, des ateliers, des produits de saison... Des fiches pratiques seront proposés aux clients afin de leur donner un maximum d’idées pour faire entrer l'art de la récup dans les jardins. Réaliser ses propres chaises de jardin, des pots de fleurs

    personalisés, une banderole, des photophores originaux, à partir d’objets de récupération, une façon originale et citoyenne d'être bien chez soi ! A consulter sans modération. Les fiches pratiques réalisées en partenarait avec L'Atelier Grenadine sont téléchargeables sur le site  www.larecup.be

    Parmi les différents circuits de réutilisation se trouvent les entreprises d’économie sociale

    Ces organisations, qui récupèrent, collectent, trient, réparent et revendent nos objets inutilisés, créent de l’activité économique solidaire. Elles donnent accès à une formation et au marché du travail à des personnes peu qualifiées et permettent à certains publics de se

     

    fournir à prix réduit. En outre, certaines organisations, grâce à l’argent généré par cette activité, soutiennent des projets d'accueil des plus démunis et de développement dans des pays du Sud."µ

     

    Rendez vous du 12 au 14 mai à Gedinne pour participerau week end de la récup, edition 2011.

    Parmi les différents circuits de réutilisation se trouvent les entreprises d’économie sociale

    Ces organisations, qui récupèrent, collectent, trient, réparent et revendent nos objets inutilisés, créent de l’activité économique solidaire. Elles donnent accès à une formation et au marché du travail à des personnes peu qualifiées et permettent à certains publics de se fournir à prix réduit. En outre, certaines organisations, grâce à l’argent généré par cette activité, soutiennent des projets d'accueil des plus démunis et de développement dans des pays du Sud."

    Rendez vous du 12 au 14 mai à Gedinne pour participerau week end de la récup, edition 2011.

     

    

     

     

     

     

  • Week-end de la Récup

    La Fourmilière participera au Week-end de la Récup, les 12, 13 et 14 mai prochain.

    Des animations vous seront proposées dans les services Boutique et Brocante.Les Détourn’elles y présenteront un atelier les  vendredi 13 et samedi 14 mai.

  • PETITS FEUX DE FORÊT LES 7 ET 8 MAI

    Samedi 7 mai après midi vers 15h30, intervention des pompiers de Gedinne à la rue du presbytère à Vencimont pour un feu de bois limité à 5 ares et dans dans lesquels se trouvaient des sapins d'une quarantaine d'année.

    Nouvelle intervention dimanche 8 mai  à 15h30 dans la commune de Bièvre, pour les sapeurs Gedinnois aidés des pompiers de Paliseul en renfort. A nouveau 5 ares de brulés dans lesquels se trouvaient des sapins agés d'une cinquantaine d'années.

     

     

  • NATURAWAL informait à Gedinne samedi (7 mai) à la Tannerie.

     

    L’échevin Pierre Rolin, qui a la gestion des forêts et le patrimoine dans ses attributions, accueillait ce samedi Simon de Voghel, chargé de mission Natura 2000 pour une réunion d’information aux fermiers et aux propriétaires terriens et forestiers.

     

    Pierre Rolin : Interview de l’échevin

    Vous recevez Naturawal ? « Il s’agit d’informer les agriculteurs et les propriétaires forestiers et terriens, comme moi par exemple, avec quelques étangs, des pâtures, des fonds de prés. Malheureusement, toutes les invitations envoyées par la RW ne sont pas arrivées à temps et à heure. Après la réunion, j’en ferai le bilan pour ensuite en faire part à la population via le bulletin communal. »

    A quelle question pensez-vous ? A quelle sauce va-t-on être mangé ? ou  Quels avantages va-t-on recevoir ?  Il y a  les deux, avec des contraintes et des avantages.

     

    Simon de Voghel, Chargé de mission de l’ASBL Naturawal : interview

    natura wal gedinne 7 mai 2011 (1).JPG

    natura wal gedinne 7 mai 2011 (4).JPGnatura wal gedinne 7 mai 2011 (3).JPG

    natura wal gedinne 7 mai 2011 (7).JPG

    Quel est votre rôle ? Communiquer vers les propriétaires forestiers et gestionnaires agricoles au sujet des implications de Natura 2000 sur leurs gestions et propriétés.

    Une conférence pourquoi ? Nous parlerons des premières applications de Natura 2000 et des enquêtes publiques qui auront lieu du 1er juin au 15 juillet dans les différentes communes concernées.

    Les intéressés seront-ils écoutés ? Durant ces enquêtes publiques les propriétaires forestiers et les gestionnaires agricoles vont pouvoir émettre des commentaires par rapport à la cartographie des sites Natura 2000 et  l’affectation de certaines parcelles qui nécessitent des mesures de gestion.

    LES TROIS FONDEMENTS DE NATURA 2000

    1)    LA CARTOGRAPHIE

    La cartographie des sites permet à chacun de savoir dans quelles unités de gestion leurs parcelles se situent. 240 arrêtés de désignation sont propres à chaque site et reprendront la cartographie des sites, la liste des parcelles cadastrales concernées, ainsi que les habitats et espèces présents. Dans un site N2000, on découvre plusieurs unités de gestion qui nécessitent des mesures de conservation homogènes avec à chaque fois une liste de mesures à respecter.

    Les arrêtés seront soumis à enquête publique une seule foisdu 1er juin au 15 juillet 2011 et peuvent être consulté dans sa commune, auprès de la DNF ainsi que sur le site internet http://cartocit1.wallonie.be et www.naturawal.be

    Vos commentaires et réactions au sujet du contenu des AD (arrêtés de désignation) devront impérativement parvenir à votre commune entre le 1er juin et le 15 juillet.

    2)    LE REGIME DE PROTECTION

    La question qui se pose est de savoir ce qu’on peut encore y faire (ou ne pas faire) lorsque les arrêtés seront d’application en 2012.

    La région Wallonne souhaite l’adaptation de certaines pratiques de gestion agricoles et forestières pour éviter la détérioration des milieux naturels des espèces à protéger. Des mesures de gestion correspondent à des actions qui feront l’objet d’attention particulière.

    Des mesures générales sont déjà d’application dans les sites N2000 et sont encadrées par l’arrêté du gouvernement wallon (qui porte les mesures préventives générales applicables au site N2000 ainsi qu’aux autres sites candidats au réseau N2000 adopté le 24 mars 2011). Pour la synthèse de ces mesures : www.naturawal.be

    Des mesures particulières sont liées à la cartographie des unités de gestion. Une liste de mesures à respecter correspond à chaque unité de gestion. Les mesures seront précisées dans l’arrêté catalogue à adopter par le gouvernement wallon début juin 2011et entreront en vigueur début 2012.

    3)    LE REGIME D’AIDE (basé sur des références légales)

    L’arrêté indemnité donne droit aux indemnités et subventions N2000. Indemnités et avantages fiscaux sont donc prévus pour compenser.

    Ces indemnités annuelles s’élèvent à 100€/ha de prairies permanentes  pour 2011 et sera revu à la hausse pour 2012. Pour les forestiers, 20€/ha de forêts éligibles pour 2011 et 40€/ha pour 2012. Pour recevoir votre formulaire de demande d’aide et vous permettre de déclarer vos surfaces forestières, il vous faut vous identifier auprès du département des aides de la DGOARNE.

    Les propriétaires agricoles et forestiers qui ont des terres en N2000, bénéficient actuellement de deux avantages fiscaux : exonération des droits de succession et de donation et exemption du précompte immobilier.

    Certaines actions concrètes peuvent contribuer à la gestion naturelle de l’environnement. Ces initiatives sont encouragées par l’Europe et la RW en octroyant des subventions à ces propriétaires et gestionnaires privés. Elles sont disponibles dès maintenant.

     Pour renseignements supplémentaires :

    Simon de Voghel
    Chargé de mission Natura 2000
    s.devoghel@naturawal.be
    T 081 62 74 62
    G 0479 12 78 31

    Naturawal asbl
    Chaussée de Namur, 47
    5030 Gembloux
    www.naturawal.be

     

     

  • REMISE DES MERITES SPORTIFS

    remise du merite sportif a gedinne 6 mai 2011 (3).JPG

    Les sportifs étaient en fête à la tannerie à Gedinne  ce vendredi 6 mai. En cause, la remise des mérites sportifs par l’échevin Daniel Normand.

    Grâce à sa gymnastique acrobatique, Lisiane Collard a reçu le titre du mérite sportif tout comme Melvin Clarinval pour ses beaux résultats en moto cross. Trois présidents de club de foot ont également reçu le titre pour leurs parcours : Emile Arnould, Robert Leclerc et Emile Parent.

    LISIANE COLLARD

    A 3 ans, elle est en psychomotricité, ensuite elle passe au club de gym de Gedinne. Sur les conseils de Laurence Wolf, elle débute la compétition au club de Ciney à raison de 10h semaine. En 2007, elle emporte la 3me place à Antheit en D5 en finale francophone. Lorsqu’elle passe en D3, la contrainte des trajets à Ciney la pousse à rejoindre le club de Givet où elle obtient nombre de performances dans les différentes catégories (zonale, régionale, départementale) :

    En 2008, c’est la 1re place au championnat des Ardennes (individuelle niveau département). C’est aussi la 1re place au championnat régional (individuel niveau département. Par équipe, elle obtient la 1re place au championnat des Ardennes, la 10me au championnat Champagne Ardennes.

    En 2009, elle est 2me au championnat individuel des Ardennes, 2me au championnat individuel régionale et 8me au championnat en zone.

    En 2010, il n’y avait aucune compétition en individuel, mais elle remporte en équipe la 1re place au championnat des Ardennes, la 1re place au championnat Champagne Ardennes (Région) et est 9me au championnat des zones.

    « Ce parcours est celui d’une petite fille de 14 ans, elle et ses parents peuvent être fières malgré les contraintes des entrainements », a commenté l’échevin Normand après avoir fait l’éloge de cette jeune fille dont la carrière ne fait que débuter, mais qui est prête à accumuler les titres et les beaux résultats.

    MELVIN CLARINVAL

    Il est né en 1994 et commence à rouler à moto dans le jardin de ses parents à l’âge de 4 ans. Les débuts en compétition se  font sur une 60 cc et sont difficiles, mais il poursuit son apprentissage dans une fédération pour jeune avant de revenir vers l’AMPL. Melvin gagne pourtant sa première course à 10 ans et termine 5me du championnat. Alors qu’il courre en 85 cc en 2005, il fait une chute qui l’écartera  des circuits pendants 2 années. Une fracture l’empêcha à nouveau de poursuivre son ascension durant 3 mois et 2007. Il passe en 125 cc chez les espoirs à la MCLB, la  fédération flamande mais beaucoup de problèmes perturbent sa progression. A nouveau, c’est le retour à l’AMPL où il connait de belles courses, face à des 450 cc. En 2010, il repart en débutant et termine dans le top 10 du 1er championnat. Au second championnat, il prend la tête du classement et ne la quittera que pendant deux dimanches en raison d’une chute. Il roule avec une nouvelle moto au milieu du championnat et set propulsé champion AMPL 2010 en débutant A. S’il est vrai que ce sport est fait de volonté, maîtrise et douleurs, il n’en est pas moins exact qu’il a su prouvé ses capacités en assumant pleinement ses responsabilités de coureur.

    Daniel normand a fait l’éloge de ces hommes qui ont œuvré pour le foot de leur région, et dont la récompense était au bout de leurs carrières, avec ce titre de mérite sportif bien mérité :

    Emile Arnould, supporter acharné du stade Gedinnois, était entrepreneur en bâtiment. Bénévolement, il a construit une nouvelle buvette durant son week-end. En 1977, il devient président du club et continue l’amélioration des locaux sportifs avec une équipe de ses ouvriers. Sans jamais baisser les bras, il a toujours été à l’écoute des joueurs. Actuellement à 90 ans, il reste très actif et est présent aux entrées quel que soit le temps.

    Robert Leclerc est entré en 1988 au comité et est devenu président du club de Vencimont dans les années 93/94 après le décès de Camille Adam. Il s’est occupé des réserves pendant plusieurs années, sans être dans le comité.

    Emile Parent a débuté dans les années 70 à Vencimont mais abandonne le foot rapidement et entre dans le comité de Rienne Sport où il prend le poste de secrétaire. Rienne passe en 2P en 1980 et en 1P en 1987 pendant 2 ans. Le club vacille  quelques années plus tard pour se retrouver en 4P. Cette année, le club termine sur la 3me marche du podium avec toujours Milou comme secrétaire, après 40 années.

  • Ballots de foin en feu

    Les pompiers de Gedinne sont partis jeudi soir vers 22h pour éteindre des ballots de foin en feu dans un champs à la route d'Our à Graide.

  • 30 ares de forêt en feu entre Bievre et Graide

     

    Jeudi à midi et demi, les pompiers de Gedinne sont partis pour un feu de forêt de 30 ares entre Bièvre et Graide, suite à la découverte de l’incendie par un garde de la DNF. Ils ont mis fin au sinistre et sont rentrés vers 14h, juste le temps de redémarrer pour le feu de forêt de Bohan (voir ci-dessous)

  • Les pompiers de Gedinne en renfort à Bohan pour un gros feu de forêt

    Feu de forêt et haute tension fondue par les flammes

    Un gros feu de forêt a été annoncé entre les Dolimarts, où se trouve un centre Fédasil, et le haut de Bohan ce jeudi après midi vers 13h40 pour les pompiers de Vresse. Francis Dixheures, le chef de corps, a fait appel aux services d’incendie de Gedinne et de Bouillon, vù l’ampleur que prenait l’incendie de fôret. La police  a également proposé son aide en envoyant un hélico mais le délai d’attente étant trop long, la préférence de renforcer les équipes au sol a été retenue.

    Un hectare de forêt contenant des douglas d’une cinquantaine d’années a été la proie des flammes, et une ligne à haute tension, traversant les lieux du sinistre, a fondu, ce qui a privé Sugny, Pussemange, Bagimont et le centre Fédasil d’électricité. ORES est intervenu sur place pour évaluer le travail à effectuer et calculer le nombre de groupes électrogène à amener sur place au départ de Charleroi pour permettre à ces villages de réobtenir de l’électricité. Tout devraient être opérationnel durant la nuit. En ce qui concerne les dégâts forestiers, la DNF, sur place, constate les dégâts et évalue.

    Une vingtaine de pompiers, venus de 3 corps  d’incendie de Vresse, Bouillon et Gedinne, ont été opérationnels avec une dizaine de véhicule, pour finalement se rendre maître de la situation vers 17h. Les secours ont terminé en arrosant copieusement les bordures pour éviter toute reprise de l’incendie.Les pompiers du SRI de Gedinne sont rentrés en caserne vers 18h.